Résultats Auchan : le choix des mots


Auchan – comme Carrefour d’ailleurs – a présenté hier à la presse ses résultats pour le 1er semestre. Sur le fond, je renvoie les plus curieux à l’Observatoire Vigie Grande Conso (1). C’est, ici, la forme qui m’intéresse, et plus particulièrement chez Auchan. Au commentaire, Xavier de Mézerac, le directeur financier du groupe, et Vincent Mignot, le nouveau DG d’Auchan. A la différence de Carrefour, Auchan n’a pas d’actionnaires « court-termistes » à séduire. Pas de superlatif, pas d’emphase. Non, tout le contraire. Un profil étonnement modeste, comme s’il fallait cacher ces centaines de millions engrangés. C’est vrai que l’heure est à la rigueur… Alors Auchan a fait preuve d’une sacré rigueur dans le choix des mots. La croissance est « modeste ». Le résultat net (à 1,1 % du chiffre d’affaires) est « faible » comparé aux entreprises de l’alimentaire. Le second semestre ? « Difficile et incertain ». Et c’est avec un art consommé de la litote que Vincent Mignot livre un premier bilan de Prixbas à Mulhouse : « Le caractère familial de l’actionnariat d’Auchan nous laisse le temps de peaufiner le modèle de Prixbas ». Pour les mal-comprenants et avec des mots moins… choisis : Prixbas, c’est pas encore ça !

(1) L’Observatoire Vigie Grande Conso est une étude mensuelle sur la conso et le retail publiée par Editions Dauvers. Pour recevoir un exemplaire*, adressez un mail avec nom / fonction / adresse professionnelle à Jean-Philippe Gallet (* offre valable dans la limite de la prospection disponible).

Egalement :

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter
  1. Pas de nouveau commentaire.
(non publié)
 
  1. Pas encore de Rétroliens.