Le , par
Simply Ariel : une marque, deux promesses

SimplyAriel1Retour sur une info révélée hier via mon compte twitter (@Dauvers70) : Procter décline sa lessive Ariel en low-cost. Le groupe américain a en effet lancé la semaine dernière sur le marché français Simply Ariel. Une version “éco” où le packaging est clairement utilisé comme le support de la valeur-produit : “Fini la saleté, fini les odeurs, achat malin”. Le tout signé Simply Ariel. Dit autrement, Procter revient aux fondamentaux d’une lessive, au “contrat de base” : nettoyer et enlever les (mauvaises) odeurs. Qu’elles sont loin les promesses habituelles des grandes (certaines vous promettant quasiment de vous transporter jusqu’à Bora-Bora par la magie d’un parfum enivrant…). Ici, c’est propre, ça sent bon et c’est moins cher. Côté prix, précisément, ça taille sévère ! Dans ce magasin, sans même intégrer le bon de réduction immédiat, la version Simply Ariel est quasiment deux fois moins chère que l’Ariel “classique”. Oui, deux fois moins chère : 5,95 € le bidon de 40 lavages en version “Simply”, 11,35 € pour l’original ! Enorme écart, qui pose toujours le même problème marketing : jusqu’où une (quasi-même) marque peut-elle tenir deux promesses aussi distinctes ? Certes, le cas Total – avec Access – est toujours cité en exemple. Pas faux. Mais le gazole chez Access n’est pas deux fois moins cher que dans les “vraies” stations Total. Je me demande si je vais pas demander l’aide de Jean-Noël Kapferer pour comprendre ;-)

SimplyAriel2