Le , par
Le prix de la fidélité

LesEchosIl m’arrive souvent, ici ou ailleurs, d’être le (sévère) procureur des politiques de fidélité des enseignes, qui n’ont de fidélité que le nom puisqu’elles récompensent avant tout les acheteurs opportunistes. A dire vrai, la distribution n’est pas la seule à avoir une compréhension bien approximative de l’esprit, comme de la lettre, de la fidélité. La presse aussi… Exemple : Les Echos, un journal éditorialement remarquable, mais commercialement pas encore au top ! La proposition de réabonnement qui me parvient ce matin me surprend : 416 euros l’année. Bien cher pour un abonné fidèle. En deux clics, sur le site du journal, une proposition plus alléchante : 348 euros, un téléviseur LCD 16/9 en prime ! Et, évidemment, « réservée aux nouveaux abonnés ». En clair, le client fidèle paiera 20 % plus cher que l’opportuniste. C’est sans doute… le prix de la fidélité !