Le , par
La sémantique choisie de Casino

Dans le train pour Paris, au petit matin. Direction le Palais Brogniart pour écouter Jean-Charles Naouri, le patron de Casino, commenter les résultats 2009 de son groupe. Par expérience, je m’attends à un bel exercice de sémantique choisie. A l’image de Carrefour il y a quelques jours, Casino va devoir sérieusement enjoliver la réalité pour tenter de convaincre que tout va bien ! Le communiqué de presse que le groupe vient à l’instant de rendre public (il est un peu moins de 8h) me rend encore plus pressé « d’y être ». Casino annonce des « résultats de qualité ». Dans le détail : le chiffre d’affaires global baisse de 1,2 %, l’EBITDA de 3,2 % et le résultat opérationnel courant de 4,5 %. Autant dire que les indicateurs de la performance commerciale sont tout sauf au vert ! Bon, c’est vrai, il faut quand même saluer l’artiste… Avec pareille performance commerciale, Jean-Charles Naouri va nous annoncer un résultat net part du groupe de + 8,6 %. Rien que pour ça, ça mérite de voir le numéro ! Je vous en reparle plus tard dans la journée.