Le , par
Des chiffres et des mots

Deux publications de résultats aujourd’hui : Auchan et Fleury Michon. Et deux façons de « vendre » ses performances, intéressantes à décoder. Auchan tout d’abord. Le groupe nordiste n’a pas à rougir de ses performances (communiqué à télécharger ici) : le chiffre d’affaires a progressé de 0,5 % à près de 40 milliards (lorsque Casino a annoncé – 1,2 % et Carrefour – 1,4 %). Donc, en clair, Auchan surperforme ses rivaux. Et, comme eux, l’enseigne appuie fort là où… ça fait du bien ! L’EBITDA qui progresse de 3,9 % ? C’est pour Auchan une « hausse significative ». Les temps ont bien changé. Il y a quelques années, voilà qui aurait été une performance bien décevante. Preuve de la relativité des chiffres !

Aujourd’hui aussi publication des résultats de Fleury Michon. Le charcutier-traiteur de Pouzauges a vu ses ventes croître de 5,9 % l’an dernier à 532 millions d’euros. Mais, surtout, son résultat a littéralement explosé : + 174 % à 14,8 millions. Un quasi triplement. Pas mal en période de crise. Mais, pour Fleury Michon, pas question de se glorifier. Ce serait trop prêter le flanc au « aimables sollicitations » des clients. Non, Fleury Michon, minimise, fait profil bas. « C’est juste un retour aux niveaux précédents (2006 et 2007) », dit-on.

Deux publications de résultats donc, et deux façons diamétralement opposées de les « vendre ». La communication financière est tout un art !