Le , par
La démarque inconnue là où on ne l’attend pas…

La démarque inconnue est – hélas – bien connue des hommes et femmes de magasins. Pour l’essentiel, il s’agit de vols, généralement commis à parité entre salariés et clients dont on découvre l’importance le jour de l’inventaire. Mais la démarque inconnue concerne par principe tous les « commerçants », y compris par exemple les compagnies aériennes. C’est ainsi qu’a été publiée cette semaine une étude passionnante sur la démarque inconnue chez… Air France. Passionnant ! On y apprend déjà que la compagnie, par peur de la confusion sémantique, n’évoque pas des « vols », mais des « spoliations ». Et tout y passe : les couvertures, les oreillers, les trousses de toilettes ou même les trousses de secours ! Le tout pour près de huit millions d’euros l’an dernier. L’un des postes de « spoliation » les plus étonnants : la vaisselle en porcelaine, réservée aux passagers des classes business et première, qui représente près de 10 % du montant global. Si tout n’est évidemment pas imputable aux passagers, il est utopique d’imaginer qu’ils n’en soient en rien responsables. Preuve que, comme dans un point de vente, l’attrait du vol transcende toutes les classes sociales !