Le , par
La mort, un marché sûr

Jeudi dernier, à Paris, le 1er Forum du Funéraire organisé par l’enseigne Le Choix Funéraire que j’accompagne depuis plus d’un an, notamment sur son marketing enseigne. Marché pas « facile », mais marché… sûr. L’évolution de la mortalité s’appuie sur des modèles mathématiques particulièrement robustes et séduisants pour les opérateurs. Depuis les années 1950, le marché oscille entre 500 000 et 550 000 décès par an. Mais par la grâce de la natalité des trente glorieuses, le marché atteindra de manière fort certaine le cap des 700 000 d’ici à 30 ans. Logique que pareille visibilité attise bien des convoitises. Et aux côtés des enseignes classiques sur ce marché, se profilent des groupes aujourd’hui bien éloignés du commerce traditionnel. A moyen terme, sont déjà annoncés Véolia ou encore Vinci. Tout sauf des PME !

Décès