Le , par
Déviance (suite)…

prixbasAutre déviance, mais même source : A3 Distrib (révélée par le patron de ce spécialiste de la pige prospectus, Alain Guinberteau, sur son blog). Voici donc le premier prospectus de Prixbas, la nouvelle enseigne d’hyper low-cost d’Auchan. Pour baisser les prix (outre l’absence de carte de fid, la disparition des rayons à services, etc.), Prixbas avait notamment mis en exergue en mars dernier, lors de l’ouverture, l’absence de prospectus. Le tout pour économiser environ un million d’euros de charges d’exploitation à l’année (sur un CA hors essence d’environ 40 millions). Mais voilà, un hyper peut-il vraiment vivre sans prospectus ? Pas si sûr. Au-delà de la clientèle captive de (relative) proximité, l’hyper est par principe un format de vente d’attraction, dont le meilleur outil de recrutement a toujours été, et restera probablement encore un bon moment, le prospectus. A son corps défendant, Prixbas en apporte une nouvelle illustration.