Le , par
Qui aime bien…

CarrefourPurpanChouRouge-BDPassage à Toulouse. Et stop obligatoire à l’hyper Carrefour de Purpan. Mon “hyper de coeur”. C’est le premier hyper que j’ai découvert dans les années 1970 avec mes parents. Il portait alors l’enseigne Escale. Et l’hyper était une “sortie de fin de semaine”. Dans les années 1980 (il portait l’enseigne Euromarché) je l’ai vu brûler depuis mon lit d’hôpital (l’hôpital Purpan) à quelques mètres de là. Terriblement spectaculaire et un brin angoissant lorsque vous êtes cloué au lit ! Puis, dans les années 1990, étudiant dans le quartier (l’école d’agriculture de Purpan), je pense l’avoir arpenté de long en large en client mais également de nuit pour de lucratifs inventaires. Donc, vous l’avez compris, c’est un hyper particulier. Mais pas question pour autant de ne pas vous faire partager 2 des nombreuses approximations dans l’information client. Cocasse, évidemment, ce stop-rayon censé mettre en avant un produit du petit-déjeuner discount de Carrefour qui signale en fait une barquette de chou rouge rapé. Pas franchement ma tasse de thé au petit-déj. Pas sûr non plus que ça soit une coutume suédoise pour ceux qui comprendront l’allusion ;-) Etonnant aussi le détachement avec lequel les employés textile ont édité puis affiché ce panneau pour un jean “no name” pour signaler le premier prix. A moins, bien sûr, que Carrefour ait emprunté l’idée du Canadien Maxi dont la MDD économique est tout simplement baptisée “Sans nom”.

CarrefourPurpanJeannonameBD