Le , par
Revue de presse (1)

Week-end du 14 juillet. L’occasion de se mettre à jour côté presse. Incontournable, le classement  des 500 premières fortunes de France de Challenges. Un must pour le magazine qui en a fait son « marqueur » dans le paysage de la presse. Logique… L’argent, couplé à une certaine dose de voyeurisme, ça fait vendre ! Pourtant, toujours les mêmes doutes sur la parfaite exactitude de ce classement. On passera sur les quelques boulettes aisément détectables pour qui connaît le commerce : ce n’est pas Jacques Bouriez qui a « été élu président de la Fédération du Commerce et de la Distribution », mais bien son neveu François. Rien de grave, évidemment, mais qui traduit que le magazine gagnerait à s’entourer de compétences sectorielles pour gagner en précision (je ne suis candidat à rien, of course !). Plus surprenant, sur le fond, la faible présence des adhérents Leclerc. Ils ne sont que 8 à intégrer le classement des 500 de Challenges. Pourtant, la 500e place « se joue » à une valeur d’entreprise de 60 millions d’euros. Ce qu’atteignent sans doute aucun au minimum plus d’une dizaine d’adhérents supplémentaires. Pour l’essentiel d’entre-eux, je les imagine plutôt heureux d’être passés entre les mailles d’un filet visiblement mal serré !