Le , par
Carte postale de Vérone (7)

HDlumière

Nouvelle traduction de l’embourgeoisement du hard-discount que j’évoque depuis plusieurs années ici et là. Dans ce Lidl par exemple, le rayon parfumerie bénéficie d’un éclairage directionnel pour « magnifier » les produits. Et, de fait, l’écart entre ce rayon et le reste du magasin est frappant. Oh !, certes, ce ne sont pas les trois spots directionnels qui vont plomber le compte d’exploitation de Lidl. Ils ne font que mettre en lumière une vérité implacable : petite touche par petite touche, le hard-discount augmente (même légèrement) son coût-outil. Donc ses prix s’il veut conserver le même niveau de rentabilité.