Le , par
Face à l’IFM (5) : Serge Papin, Système U

IFM Serge PapinDernier patron sur le grill de l’IFM : Serge Papin, U en chef. Et toujours des bonnes nouvelles, comme pour MEL et Philippe Manzoni. Les indépendants ont décidément le vent dans le dos ! « Après un bon mois de novembre en raison d’un calendaire favorable et dans la perspective d’un mois de décembre favorable, nous tablons sur un atterrissage à + 10 % au global et + 4 % à parc constant. Ce faisant nous devrions finir sur une part de marché au dessus de la barre des 10 % ce que nous nous étions fixé comme objectif. » A cinq ans, Système U ambitionne d’atteindre les 12 %  de PDM grâce à un parc qui devrait s’équilibrer autour de 1000 hypers et supers, 1000 magasins de proximité et 1000 drive.

Concernant les relations de la distribution avec les fournisseurs… « La guerre des prix que se livrent les enseignes sur le territoire national a pour effet direct un niveau de marge nul sur les grandes marques et une nécessaire compensation sur les produits de filières agricoles et ceux des PME, souligne Serge Papin. Conséquence : les PME sont victimes d’une double peine. Elles ont du mal à faire passer leurs hausses de tarifs résultant de la flambée des matières première tout en étant dépendantes des enseignes de distribution. Si on laisse perdurer ce système, on va détruire l’appareil industriel des PME. » Pour y remédier, le patron de Système U évoque notamment une augmentation du SRP des grandes marques et ne se montre pas opposé à un aménagement de la LME contrairement à certains de ses concurrents (MEL en tête). Et Serge Papin d’ajouter : « Comme pour l’industrie avec le rapport Gallois, le gouvernement devrait charger un expert du secteur de rédiger une feuille de route prenant en compte la totalité des problématiques tout au long de la filière, depuis l’agriculteur, jusqu’au consommateur. » Pas bête l’idée ! Reste quand même à trouver l’expert incontestable et incontesté tant des distributeurs, des industriels que des producteurs. Pas facile ! Peut-être qu’il faudra quand même missionner un expert pour dénicher l’expert…