Le , par
A Breteuil…

LeclercBreteuilAprès-midi et soirée à Breteuil, dans l’Oise, à mi-chemin entre Beauvais et Amiens. Un hyper Leclerc de 3 500 m2 qui ouvre, ça mérite le détour (je préviens : faut pas m’inviter aux inaugurations en espérant ne pas me voir… j’peux traverser la France juste pour un magot…). Donc, à Breteuil. 4 500 habitants, jusque là “servis” par un Carrefour Market (rincé), un Lidl, un Dia et un Aldi. Evidemment, une forte évasion commerciale : 70 millions d’euros selon l’étude de marché du nouvel hyper. Autant dire qu’il y a la place pour un petit hyper généraliste. Ce que réussit ce Leclerc dont la stratégie marchandises est manifeste : couvrir un maximum d’unités de besoin. Sport, bricolage, auto, jardin, PEM, TV, GEM, etc. : pas vraiment d’impasse ni… de grandes envolées. Mais je comprends ce qui ressemble (par la marchandise) à un hyper “à l’ancienne”. En ratissant aussi large, l’hyper va mécaniquement freiner l’évasion commerciale. Et devrait atteindre son objectif de 20 à 22 millions d’euros (pour 12 millions investis). En revanche, si le contenu est classique, le contenant est nettement plus original. Seul manque à mes yeux : une communication prix plus agressive sur la surface de vente. Dans tous les cas, cet hyper mérite le feuilletage du diaporama que je vous ai préparé.

NB : Pour ceux qui ont suivi la question sur Twitter, l’hyper est très inspiré du Leclerc de Neufchâtel. Logique… Le nouvel adhérent à Breteuil est l’ancien directeur de Neufchâtel.

Pour télécharger le diaporama, c’est ici…