Le , par
J’ai testé… la nouvelle application Quiestlemoinscher de Leclerc

Test QuiestlemoinscherAnnoncé ici dès la semaine dernière comme une probabilité (si l’on acceptait de réfléchir posément quelques instants sur la situation de Leclerc…), Quiestlemoinscher est donc revenu avec un claim très participatif : « Vérifiez vous même qui est le moins cher ? ». Les premiers spots publicitaires ont été diffusés hier pour une mise en service aujourd’hui. Direction donc le premier Leclerc sur ma route aujourd’hui (c’était Bordeaux) pour un test grandeur nature.

Bilan du test : la vision de l’outil est brillante, l’exécution encore défaillante, en témoigne le Dossier GRANDE CONSO qui détaille le test et que je vous propose de télécharger. Les défaillances principales ? La non-concordance des prix affichés sur mon smartphone et en rayon ; la non-comparaison de produits pourtant ultra-majeurs ; et enfin les concurrents comparés, dont l’un est à plus de 50 km du magasin alors que le premier concurrent à moins d’un kilomètre n’est pas dans le scope. En revanche, Leclerc a visiblement déjà prévu le coup d’après : transformer mon smartphone en douchette de self-scanning. Si brillant qu’il y a, là, le potentiel d’une « killing application ».

Le compte rendu du test est à lire dans ce Dossier Grande Conso, téléchargeable ici.