Le , par
Drive : 2 ou 3 choses que je sais…

Il faut reconnaître au Parisien une sacrée capacité d’entrainement… Il a suffit, hier, que le quotidien évoque l’intention de Sylvia Pinel, la ministre du commerce, de légiférer sur les drives pour que l’emballement médiatique (classique) fasse le reste. En quelques heures, le drive revenait sur le devant de l’actualité, de TF1 au Figaro, des Echos à La Croix. L’occasion pour moi d’apporter quelques infos supplémentaires. Pour rester dans le thème de l’encadrement législatif, retour sur le post du 3 mai où je révélais le projet de texte que je tenais de bonne source (en clair le cabinet de Sylvia Pinel qui l’a évoqué à quelques opérateurs, autant dire que personne parmi les patrons d’enseigne n’a été surpris des infos publiées hier). Le revoici donc :

« Seront soumis à une autorisation d’exploitation commerciale les projets ayant pour objet : 1) la création d’un point de retrait automobile par la clientèle, d’achats au détail commandés par voie télématique, les achats étant réalisés auprès de la même enseigne que celle du point de livraison. 2) Sont regardés comme étant des points de retrait automobile par la clientèle d’achats au détail, les installations, aménagements ou équipements qui permettent l’entreposage, des marchandises destinées à être commandées par voie télématique en vue de leur retrait automobile sur site par la clientèle, les achats étant réalisés auprès de la même enseigne que celle du point de livraison. » En toute transparence, j’ignore si le projet de texte a été modifié depuis.

Pour les commentaires sur ce projet, je vous renvoie au post en question.

CompteurDriveSeconde info : le parc à date. Selon les données de l’étude DRIVE INSIGHTS*, tout près de 300 drives ont ouvert en France du 1er janvier au 29 mai (désolé, mais peux pas faire plus frais comme datas…). Très exactement 291. Autant dire que le rythme ne faiblit pas, loin s’en faut. L’an dernier,en effet, sur la même période, les enseignes avaient créé 250 drives.

Enfin, « l’atterrissage » 2013 commence à s’esquisser. Sur la base de recoupements au sein des enseignes et des projections des uns et des autres, il ne fait déjà aucun doute que les 3,5 milliards d’euros de CA seront atteints. Et les 4 milliards toujours possibles… D’ailleurs, la perspective d’une réglementation sur l’ouverture des drives pousse depuis quelques semaines au dépôt de permis de construire pour des sites qui pourraient donc ouvrir sur le S2 de l’année. Et assurer une meilleure année encore ;-)

DI MaiNB : DRIVE INSIGHTS est une étude co-éditée par A3 Distrib et Editions Dauvers sur le drive avec parc, ouvertures, stratégies marchandises et politiques commerciales des enseignes. L’étude est en libre-accès pour la dernière fois avec la livraison de mai. Profitez-en !