Le , par
L'harmonisation des prix (donc la baisse…) est à l'oeuvre chez Intermarché

VigiePrixIntermarchéSouvenez-vous… En décembre, Intermarché a conditionné la RCI (pour faire simple : un budget versé par la centrale) au respect de la politique prix de l’enseigne (j’avais révélé l’info ici). L’objectif des Mousquetaires-en-chef ? Harmoniser les prix dans le réseau en évitant les magasins décalés. Désormais, les hyper dépassant l’indice 101 ne toucheront plus rien de l’enseigne. Idem pour les supers et la proxi dès lors que l’indice dépassera 105. Grâce à l’étude DISTRI PRIX* (co-éditée par A3 Distrib et Editions Dauvers), je dispose d’un formidable outil de veille que je partage. Il s’agit de suivre dans le temps la part du réseau qui n’est pas encore “dans les clous”. Une part qui baisse ! Preuve que la “carotte” a déjà fait avancer les récalcitrants… Mois après mois, les magasins hors de l’objectif sont de moins en moins nombreux : 12 % en hypers, 3 % en supers et 6 % en proxi sur la vague de janvier.

Nul doute que la baisse va continuer. Car il y a en fait un second objectif outre l’indice global… Le réseau Intermarché doit être encore plus irréprochable sur les majeurs. Là, l’objectif est de 100,2. Et, comme si ça ne suffisait pas, l’assiette des majeurs va s’élagir en 2014 avec l’ambition d’atteindre 6 000 références. Autant dire que, mécaniquement, c’est l’indice global d’Intermarché qui va baisser sur l’exercice.

* J’en profite pour “remettre l’église au centre du village” sur la pertinence de l’indice DISTRI PRIX, élaboré à partir des assortiments drives. A 99 % (pour faire simple), les politiques commerciales drive sont le reflet des politiques commerciales des magasins. Dans le cas d’Intermarché, la similitude des prix est même rappelé dès la page d’accueil (voir ci-dessous). Autant dire que je suis plus que serein sur la véracité des infos que je partage ;-)

PrixInter