Le , par
Carte postale de Sao Paulo (8)

Pao 9Ah !, voilà la “chose” tant attendue… Le premier drive de Casino au Brésil, sur le site de l’Extra de Murumbi. Bon, évidemment, rien d’exceptionnel de prime abord. Dans l’ampleur du projet déjà, 3 pistes. J’ai en tête des Intermarché de campagne qui en ont autant… Ensuite, dans la mise en œuvre. Pas mal le coup de devoir reculer pour quitter le drive. Ce n’est certes pas le U Drive de Vannes où il fallait rentrer en marche arrière mais quand même… Enfin, avec 20 commandes par jour en moyenne (annoncée), ça va pas impressionner le Français de passage.

En revanche, l’organisation, n’est pas inintéressante à comprendre. En fait, la préparation des commandes pour le drive n’est qu’une (petite) partie de l’activité livraison à domicile qui est accolée au magasin. Derrière les réserves, voici la zone dédiée à la préparation.

Pao10Dans cette zone, deux parties. Des plans de travail pour la confection des colis et une zone de picking pour les principales rotations du sec. Pour le frais et les petites rotations, direction le magasin et ses 14 000 m2. La productivité en prend forcément un coup mais, ici, la main d’œuvre est bon marché !

Pao11L’atelier prépare quotidiennement jusqu’à 400 commandes (dont les 20 pour le drive). Pas énorme, mais le panier est conséquent : 350 réals, soit 100 €. Ce qui est élevé pour le Brésil, environ trois fois le panier de l’hyper accolé. A l’année, l’activité génère 40 millions de réals, soit environ 12 millions d’euros. Pas neutre comparé à l’hyper qui, lui, toise 80 millions hors cette activité. Enfin, dernière info, le service est facturé : 15,90 réals, soit moins de 5 €.