Le , par
Retour sur… 20 ans au rayon colas
 ColaNielsen
Qu’il est bon (parfois) de chroniquer le retail et la consommation en levant le nez du guidon ! C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec une remise en perspective inédite menée avec la complicité de Nielsen. La question, fondée sur une intuition quand même, était simple : comment le rayon colas a-t-il évolué sur 20 ans ? La période est suffisamment longue pour mesurer l’effort des marques (en l’occurrence ici une plus que les autres !) pour développer le rayon. Le résultat est sans appel, étourdissant même… En 20 ans, donc, l’offre moyenne en GMS a quasiment triplé : 22 références en 1995, 58 à présent. C’est la conséquence d’une innovation sans limite : qu’il s’agisse des différentes déclinaisons des marques phares (Pepsi Max, Coca-Cola Zero, Pepsi Next, Coca-Cola Life, Cherry Coke, Coca-Cola light lemon, etc.), de la multiplication des colas MDD, toutes recettes et aromatisations confondues, de l’avènement des colas régionaux (Breizh cola, Corsica cola…) ou encore de l’ajout de nouveaux packagings (PET 33 cl, 50 cl et 1 l, boîtes 15 cl, 25 cl et 50 cl…). Si certaines initiatives n’ont pas fait long feu à l’image de Virgin Cola ou de Royal Crown Cola au positionnement premium, un grand nombre d’entre-elles se sont installées durablement en rayon.
Sur la même période, le rayon, lui, n’a “que” doublé de taille. Ce qui, en creux, démontre tout l’intérêt du merchandising. Car l’enjeu est simple : chaque référence a mécaniquement moins de place qu’il y a 20 ans. Pile-poil un enjeu de “merch'”.