Le , par
Le monde à l’envers…

LidlViandes

Hasard du calendrier hier : échange avec deux “patrons”. Michel Biéro, M. Achats pour Lidl, et Serge Papin, U-en-chef. Et, vous allez le voir, une même idée… Michel Biéro, d’abord. L’homme est agacé par la destruction de son magasin de Quimper, entre autres points de vente visés par les éleveurs la nuit précédente. Mais plus encore agacé par la responsabilité des industriels qui échappe visiblement aux syndicalistes agricoles comme aux médias. Résultat, une réponse inédite pour Lidl : une mise en cause publique de ses fournisseurs de viande. L’affiche, largement reproduite en magasins, est sans ambiguité… Lidl accuse “messieurs les industriels” de ne pas jouer le jeu. En résumé : Lidl a augmenté ses prix d’achats mais les industriels ne l’ont pas répercuté. Dit autrement : l’enseigne se plaint de ne pas pouvoir soutenir le revenu agricole comme elle s’y est engagée devant le Ministre de l’Agriculture le 17 juin (pour lire l’affiche, c’est ici). Bref, c’est le monde à l’envers… 

Seconde conversation, hier : Serge Papin, dans le cadre de la présentation des travaux du Think Tank Agroalimentaire des Echos. Le patron des U est sidéré d’une offre très récente de l’un de ses fournisseurs de lait. Ledit fournisseur propose une baisse de prix, alors que U s’est engagé à payer son lait sur la base d’un prix payé aux producteurs de 34 cts le litre. Mais voilà, il y a du lait moins cher sur le marché et le fournisseur en ferait bien profiter son client Système U. Lequel, croyez-le ou non, a dû refuser l’offre. “La première fois que j’y suis confronté“, soupire Serge Papin. Le monde à l’envers encore…