Le , par
Carte postale d’Alger (2)

Alger-2

Carrefour, toujours. Rayon pain à présent. Et une surprise dans un hyper par ailleurs très à cheval sur l’hygiène et la qualité : les baguettes sont « nues ». D’où ma question au maître des lieux qui m’accompagne pour la visite : « Pourquoi ne pas les mettre en sachet ? ». La réponse, en résumé : « Parce qu’on n’en a pas les moyens ». Décodage : le prix de la baguette est arbitrairement fixé par l’État. Grands hypers comme petits boulangers n’ont pas d’autres possibilités que de la vendre à 9 dinars (8 centimes). Et eu égard aux coûts de fabrication (variables suivant le cours du blé alors que le prix consommateurs ne varie pas), la baguette est un produit sans marge. Donc pas question de rajouter des coûts, même un modeste sachet…