Le , par
De la valeur d’un prix

Veau Issy Les MoulineauxLe prix serait-il un sujet trop important pour le confier à des bouchers… ? Evidemment, j’assume le côté “provoc” de l’attaque du post (au moins cette technique journalistique porte-t-elle ici légitimement son nom !). Regardez attentivement cette tranche de vie commerciale. Un rayon boucherie donc. La catégorie côte de veau. Et, dans ce Auchan, une segmentation de l’offre par la valeur produits. A gauche, une côte de veau “standard”. A droite, un “veau terroir”. La “Rolls” du veau : fermier, label rouge, terroir garanti. En fait, une filière historique pour Auchan : le veau du Ségala (Aveyron). Le prix ? Dans les deux cas, 19,90 €/kg. Autant dire que (hormis le poids de la côte, mais il y avait du choix ce jeudi) il n’y a absolument aucune raison de choisir la côte standard. Vraiment aucune. En fixant ses prix, le boucher a ici oublié que le prix est un élément constitutif de la valeur. Et qu’il n’est donc pas un sujet à prendre avec autant de légèreté…