Le , par
Auchan et la transparence : encore un effort…

Auchan

Y’a des jours comme ça où une enseigne est plus particulièrement à la “une” ici… Aujourd’hui, le hasard (parce que ça en est vraiment un !) a choisi Auchan. Et ce n’est évidemment pas parce que le “Pubard” n’avait pas ménagé l’enseigne ce matin (lire ici) que j’allais “pommader” Auchan en reprenant , extatique, le communiqué de presse de l’après-midi… 

Le communiqué de presse donc : “Transparence de l’origine, Auchan s’engage pour 100 % des produits transformés à sa marque“. Et le groupe d’expliquer vouloir répondre à un souci légitime de transparence des consommateurs et à une attente forte des éleveurs. Jusque là, rien à dire. C’est même une démarche plus que louable (j’ai souvent éditorialisé sur l’obligation qui devrait s’imposer aux industriels d’afficher la provenance de leurs matières premières / notamment ici dans une lettre ouverte à Stéphane Le Foll). Reste à s’entendre sur la transparence de l’origine. Car, pour les produits importés, il y a deux transparences. La version petit bras via l’hypocrite “Origine UE”. La version ambitieuse via le marque précis du pays “Origine Allemagne”, “Origine Pologne”, etc. 

A la première lecture du communiqué d’Auchan, j’ai cru (ou plutôt espéré) que si le groupe avait décidé d’en faire un sujet de communication, c’est bien parce qu’il avait choisi la voie la plus ambitieuse. Hélas, non. En guise de transparence, les consommateurs des produits Auchan auront donc droit à : “Origine France”, “Origine UE” ou “Hors UE”. C’est mieux que rien, soit. Mais c,’est encore largement insuffisant pour éduquer le consommateur, voire éveiller sa conscience citoyenne. Ne serait-ce que car la France est bien dans l’UE. Et que nombre de clients Auchan ne saisiront pas toute la subtilité sémantique de l’origine UE. Alors chiche Auchan (à lire à haute voix bien sûr), allez donc au bout de la logique…