Le , par
Et revoici le comparateur “ultime” de Carrefour…

CarrefourComparateurdeprix

L’initiative était passée sous le radar depuis l’été 2015 lorsque je l’avais révélée (relire ici). A l’époque, il s’agissait pour Carrefour de valider la méthodologie de ce nouveau type de comparateur de prix, de mesurer l’effet sur le client et, accessoirement, de faire savoir aux concurrents la nature de l’outil dont disposait Carrefour. Car, ce faisant, Carrefour détient une arme d’une puissance inouïe : un comparateur doublement contextuel. Contextuel car basé sur le magasin fréquenté par le client (ce que permet aussi quiestlemoinscher de Leclerc). Mais surtout contextuel car basé sur les produits réellement achetés par le client. Une forme de comparateur ultime ! 

A posteriori (et avec l’aide d’une “société de services” bien connue / lol), Carrefour compare les achats de ses clients avec les prix des mêmes produits le même jour dans les magasins que le client aurait aussi pu fréquenter. Le tout via les données drive. La puissance de calcul fait le reste… Carrefour cherche la comparaison (produits et magasins) qui produira le meilleur résultat pour son image-prix. Exemple ici… Ce client a donc fréquenté le Carrefour de Laôn le 18 avril. Et il a… bien fait. Car, le même jour, les mêmes produits étaient 40 % plus chers chez Intermarché. Forcément impressionnant aux yeux du client. 

Interrogé, Carrefour dit poursuivre “une utilisation ciblée et de temps en temps sur une petite partie de notre base“. En clair, pas de généralisation prévue. Mais (pour ceux qui l’auraient oublié) un outil qui est toujours actif. La preuve…