Le , par
SAMEDI CONSO : Mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

Nouveau rendez-vous sur le blog : « SAMEDI CONSO, mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine ». L’occasion de revenir sur l’actu de la semaine, en totale liberté comme toujours. S’y mêleront analyses, anecdotes ou – je le confesse avec gourmandise – gentilles provocations.

 

LUNDI

BoutonNoir 

Pas sûr que ça soit le début d’une nouvelle carrière mais Bouton Noir (l’enseigne de costume sur mesure développée à l’origine dans le giron d’Auchan) cherchait des mannequins pas trop onéreux pour sa première campagne de publicité. En client régulier de la « maison », je prends la pause. Evidemment sans la peur du ridicule. Le résultat ? Bientôt sur vos écrans… de smartphone ;-)

 

MARDI

LSA 

Me voilà (presque) réveillé par une alerte-mail de mes camarades de LSA… Forcément, une nouvelle d’importance ! Une « interview exclusive » de Michel-Edouard Leclerc, à la veille du discours du Président de la République sur les États Généraux de l’Alimentation. Bon, OK, la presse est un produit comme un autre (j’en sais quelque chose) et tout est bon pour donner de la valeur au produit en question, mais une interview… exclusive de MEL alors qu’il a passé son week-end sur les plateaux de TV et les studios de radio, ça frôle quand même la sur-promesse. OK, moi aussi, il m’arrive de céder à la facilité de l’emphase. Vous n’hésiterez pas à me le rappeler le jour venur !

Kelloggs  

Stores-tour (très bien) accompagné dans le Nord. L’œil regarde tout, surtout le détail. Et le triste sort d’une innovation qui a probablement du mal à trouver son public. Comment expliquer autrement qu’un produit (d’épicerie) encore estampillé « nouveau » soit démarqué de 50 %, la faute à une DLUO qui approche à grand pas ?

 

MERCREDI

IMG_4610 

C’est le D-day. Après des semaines de débats, des échanges parfois plus verts que vertueux, la parole présidentielle est annoncée. Ceux qui attendaient des décisions (notamment sur le relèvement du SRP) seront déçus, le chef de l’État est plutôt dans l’intention. Jupiter aurait-il eu la main qui tremble, influencé par MEL, les associations de consommateurs ou Bercy, inquiet d’un retour de l’inflation ? Peut-être… Reste que, sur le fond, le Président de la République aura au moins eu le mérite de mettre chaque partie devant ses responsabilités. Les distributeurs, certes, mais également les industriels et les paysans (en Macron dans le texte), appelés à faire leur révolution. Une approche finalement équilibrée et dans laquelle le Think Tank Agro-alimentaire des Echos que je dirige depuis trois ans a retrouvé (avec plaisir) plusieurs propositions. 

IMG_4562IMG_4580 

Soirée au forum des Halles où Monoprix ouvre l’un de ses plus grands magasins, sur 2 500 m2 (revoir ici la visite photos et vidéos). Magasin magnifique mais, au niveau de prix Monoprix, tout est possible diront les mauvaises langues que… je ne contredirai pas. Pour mon dîner, j’ai quand même évité la cuisse de poulet rôti et ses pommes de terre à 4,90 €. Chez Franprix, pour un euro de moins j’ai… deux cuisses ! OK, je radine…

 

JEUDI

 

Pikit 

Carrefour (ou plutôt ses fournisseurs) m’offre son assistant de courses drive Pikit. Proposé initialement à 59 €, Pikit ne vaut désormais… plus rien ! Dit autrement, c’est l’arrêt de mort de ces scannettes (avec Izy pour Chronodrive et API pour Intermarché) dont l’objectif n’était que de retenir le client dans l’écosystème de l’enseigne. J’y reviens en détail la semaine prochaine.

  

VENDREDI

20171013_055902 

Lecture matinale du hors-série Innovations de Linéaires. Grand classique de l’exercice : le classement des top lancements. Sur une période longue, depuis 2009 (autant dire la préhistoire désormais), un grand vainqueur et de très très loin, Nutella B-ready. La morale, que me souffle l’une d’entre vous ? Pour réussir, faut faire… gras et sucré. Pas totalement faux ! Ou, dit différemment, c’est pas demain que trônera en haut du hit-parade des bâtonnets de carottes ou un effeuillé d’épinard !

IMG_4605 

Journée relevés de prix à Rennes, pour le magazine grand public que j’édite depuis 13 ans désormais, RENNES CONSO. Et l’occasion de partager quelques tranches de vie commerciale… Par exemple ces courgettes : annoncées à 1,29 €/kg sur le prospectus, les voilà en fait à… 2,49 € en rayon. Pas loin de 100 % d’inflation. Et Market de se fendre d’une double explication : les conditions météorologiques en Espagne et la volonté de Carrefour de payer plus cher, donc… de vendre plus cher. Manifestement les États Généraux de l’Alimentation sont passés par là… Voilà le genre de photos que les producteurs français sauront ressortir aux acheteurs Carrefour le moment venu ;-)

OursMarket 

Toujours chez Market. Le fan de peluches que je suis (et plus encore d’ours…) s’arrête net. Mais que me propose donc le supermarché pour 29,90 €. Impératif de se poser, de chausser convenablement ses lunettes et de se concentrer pour décoder : « Peluche ours assis avec son bébé ». Euh, Market, possible de faire plus lisible ? Ou, dit plus directement, de se mettre davantage à la place du client ?