Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

Logo

Comme tous les samedis, « SAMEDI CONSO, mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine ». L’occasion de revenir sur l’actu de la semaine, en totale liberté comme toujours. S’y mêleront analyses, anecdotes ou – je le confesse avec gourmandise – gentilles provocations.

 

LUNDI

Atol

 

Matinée « chez Mickey » pour la convention annuelle d’Atol. Par tradition, la réunion des associés de la coopérative est baptisée « Carrefour d’Automne ». Elle n’a jamais aussi bien portée son nom ! L’enseigne d’indépendants y annonce avoir signé avec… Carrefour pour piloter le retour de l’enseigne d’hypers sur le marché de l’optique (retour, car Carrefour avait développé son propre réseau il y a une dizaine d’années avant de le céder à Afflelou). Cette fois-ci, Carrefour « se contente » de mettre à disposition sa marque (Carrefour Optique et Audition) et ses galeries commerciales car ce seront des commerçants indépendants Atol qui l’exploiteront. Quelques mois avant le passage de certains hypers en location-gérance, c’est une nouvelle illustration de la dynamique du commerce indépendant, reconnue jusque dans les groupes intégrés !

IMG_5600 

Faut se détendre… Fête foraine face à mon hôtel quelque part en Bretagne. Après tout, c’est aussi une forme de consommation et les forains sont des commerçants prêts à – presque – tout pour séduire le chaland. Y compris à apprendre aux enfants à tirer ! Vu comme ça…

 

MERCREDI

Capture d’écran 2017-11-02 à 08.13.44

Vu sur Twitter (toujours à prendre avec des pincettes, mais bon…). Leclerc Libourne entame la saison des brioches et galettes des rois dès le 1er novembre. J’attendais ça avec tellement d’impatience… #Y’aplusdesaison (1)

Lidl MiniShop Roumanie 

C’est le moment de préparer Noël. Coup d’œil sur les catalogues jouets. De Carrefour à Leclerc, de King Jouet à Joué Club, les offres se ressemblent furieusement. Jusqu’aux prix. Pour plus d’exotisme, direction la Roumanie. Lidl y propose de jouer à la marchande avec une gamme de jouets sur le thème du supermarché : chariot, caisse enregistreuse, produits factices, etc. Rien qui n’existe pas ailleurs. Mais à nuance près quand même : les produits portent ostensiblement la marque Lidl. Faut oser.

 

JEUDI

IMG_5712 

Jouets toujours. L’un de vous, chef de secteur, me fait partager son étonnement. Novembre démarre à peine, Noël est encore dans plus de 50 jours et l’heure serait-elle déjà au déstockage ? Visiblement, oui. #Y’aplusdesaison (2).

Tricothérapie 

Un p’tit tour chez Nature & Découvertes, l’enseigne dont la vertu principale est quand même de proposer des produits pas franchement indispensables en théorie mais dont on se demande quand même comment on a pu vivre sans et, ce, depuis aussi longtemps. Par exemple ce petit précis de… Tricothérapie. Si ça intéresse quelqu’un, je l’offre !

 

VENDREDI

IMG_8881 

#Y’aplusdesaison (3). C’est déjà le Festival de Cannes ? Chez Europêche, oui !

CdiscountSlogan  

L’un de vous, en charge du digital dans une enseigne majeure, m’alerte : « T’as vu le nouveau slogan de Cdiscount ? » Ben non, difficile de tout voir ! Et pourtant, Cdiscount a bien changé de claim très récemment. Exit « Vous êtes plus riche que vous ne pensez », place à « N’économisez pas votre plaisir ». Étonnant… La précédente signature n’avait qu’à peine plus d’une année (revoir ici) et me semblait tellement bien dans son époque (où le client cherche d’abord à optimiser la valeur des euros qu’il dépense, ce que promettait précisément Cdiscount). La nouvelle signature est d’un banal… OK, l’économie et le plaisir sont des sujets fort intéressants mais pas assez pour me convaincre qu’il y avait urgence à « tuer » un slogan qui n’aura donc pas eu le temps de vieillir. Promis, je pose la question à Emmanuel Grenier, patron de Cdiscount, qui sera sur scène avec moi lors des prochaines Journées Annuelles de l’Institut du Commerce (le programme est d’ailleurs ici).

AmazonFresh

Après Cdiscount, Amazon. Selon le site américain Recode, Amazon a prévenu les clients de certaines zones (notamment à Los Angeles) de l’arrêt de son service Fresh, le cybermarché alimentaire. Faut-il s’en complètement s’en étonner ? Si, sur le papier, la proposition de valeur de Fresh est excellente (revoir à ce propos les tests que j’avais effectués à LA et à Seattle), le modèle est forcément problématique. L’alimentaire présente en effet le plus mauvais rapport poids / prix / volume de toutes les catégories de produits. Dit autrement, c’est sur l’alimentaire que le surcoût de la livraison est le moins marginal. Donc le plus douloureux !

Lidl1

Passage chez Lidl. Toujours Pierre et Sophie en pleine action. Ce soir-là, c’est donc escargots. Prémices d’une belle soirée ? Ou d’abord le signe que Pierre et Sophie sont vraiment très très amoureux… Car vérification faite, ces escargots n’échapperont pas à leur réputation… Au menu donc : ail, persil et échalotte. #Haleine

Lidl2

 

Vendredi soir, l’heure de l’apéro. Ca tombe bien, le champagne est en promo chez Auchan. Greno ? La marque n’est pas une star mais la remise l’est. Une bouteille offerte pour une achetée. Ca claque et ça oriente quand même l’achat. A une nuance près… En caisse, si l’offre “1+1″ est bien intégrée, la remise, elle, est moins généreuse qu’escomptée. C’est à  ce genre de détails que l’on fait (ou défait) une image-prix. Au-delà même du prix. Dommage. 

AuchanChampagne 1 1