Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SAMEDI CONSO

Comme tous les samedis, « SAMEDI CONSO, mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine ». L’occasion de revenir sur l’actu de la semaine, en totale liberté comme toujours. S’y mêlent analyses, anecdotes ou – je le confesse avec gourmandise – gentilles provocations.

 

SAMEDI

IntermarchéPromo 

Ca sent à plein nez les États Généraux de l’Alimentation… Sur son fil twitter, Intermarché condamne «  l’usage extravagant de la promotion ». Et, ce, pour que « les prix retrouvent un sens ». C’est beau comme une déclaration d’amour. J’en pleure (faut dire que je suis sensible en ce moment !).

 

DIMANCHE

 grene1

Une envoyée spéciale me fait découvrir une enseigne que je ne connaissais pas : Sostrene Grene, sous-titrée « Les sœurs Grene du Danemark » (j’assume toujours assez facilement de ne pas savoir !). Une enseigne danoise de déco. L’affichage magasin est truffé de fautes. Est-ce dans le concept pour faire davantage danois encore (et donc authentique) ou juste la conséquence d’une déficience locale ? Le résultat est édifiant.

grene5 grene4 grene3 grene2

 

LUNDI

Retour chez Costco cinq mois après. Deux raisons : le principe même (je ne me satisfait jamais des visites inaugurales où les magasins sont (trop) bichonnés pour les patrons et non pour les clients) ; et la préparation de l’interview-live de Gary Swindells dans le cadre des prochaines Journées Annuelles de l’Institut du Commerce. Le magasin n’a que peu changé et, en tous les cas, pas sur une étape que je ne comprends toujours pas dans le parcours d’achat : après caisses, au niveau de la porte de sortie, un employé Costco qui ausculte le chariot et le ticket. Que des inconvénients… : un « bouchon » en fin de parcours (jamais agréable) et cette forme de suspicion que Costco fait porter sur le client par le simple geste du contrôle. Je n’adhère pas (et je poserai la question mercredi à l’IDC, au moins Gary t’es prévenu…).

Costco

 

MARDI

Sauternes 

Dur métier… J’anime le séminaire dirigeants de la FCA (la Fédération du Commerce Associé) et, par tradition, je partage quelques jolis flacons le soir. Souvent des Sauternes évidemment. Cette année, le thème est 1998 avec 7 grands crus classés, dont Yquem (Life is too short to drink bad wines, comme disent les Anglais). A chaque fois, je suis frappé de la capacité du vin de relier les hommes, abolir les barrières (éventuelles) et plus simplement offrir des émotions rares… Sur le sujet, le Rivesaltes 1942 a aussi fait son office.

 

MERCREDI 

Passage à Cahors. Stop au Carrefour local (dont la présence sur la liste des magasins à passer en location-gérance, si elle était avérée, ne serait pas une surprise…). Au rayon hi-tech, l’hyper revendique sa digitalisation. Les vendeurs sont connectés et proposent désormais 4 000 références supplémentaires. Ca peut frapper en apparence 4 000 réfs mais, finalement, comparé à l’offre du moindre site venu, c’est si peu…

Cahors 

JEUDI

A Lille pour l’inauguration de la boutique Bouton Noir (revoir la visite photos ici). « Ambassadeur éditorial » de l’enseigne depuis l’origine, me voilà, « ambassadeur mannequin » comme d’autres clients d’ailleurs. Je vais vraiment avoir du mal à dire du mal de l’enseigne même si ma liberté est intacte, ayant bénévolement pris la pose. En fait, j’adore Bouton Noir. J’ai même toujours un grand projet à leur confier…

BoutonNoir 

VENDREDI

IntermarchéPromo2 

C’est « le prix du week-end » chez Intermarché. Un poulet fermier Label Rouge à… 3,99 €. Ce n’est certes qu’une origine « générique » (Sud-Ouest ou Vendée) et pas un « Loué » par exemple mais c’est… un super prix. Voire un prix… cassé. Comment ils disaient déjà les Mousquetaires en fin de semaine dernière… ? Il faut cesser l’usage extravagant de la promotion, non ? Ben tiens… Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Ou, illustré en un exemple, la difficulté d’aligner la conscience des enseignes et les pratiques dans les salles de négos. C’est précisément la raison pour laquelle je ne crois pas un instant à l’efficacité de la charte signée en grande pompe mardi au Ministère de l’Agriculture.

 

Distrib 2017

Nouvelle publication de la maison, en collaboration avec A3 Distrib : DISTRIB 2017. Un retour sur l’année retail 2017 avec, en 32 pages et un niveau d’analyse élevé (et clairement revendiqué !) ce qu’il faut retenir… Les chiffres-clés, les images fortes, les nouveaux concepts commerciaux, etc. Un document synthétique pour demeurer « au top » de la connaissance du retail ! 
 
 
Prix : 59 €, livraison comprise