Le , par
Auchan : et si le changement était de penser davantage client… (2/2)

AuchanChange2

Suite de cette série de deux posts sur le thème “Changer de slogan, c’est bien, penser client dans le quotidien, c’est pas mal non plus…” (revoir hier pour le premier). Après la poissonnerie, le rayon frais LS. Là (et comme beaucoup de magasins parce que c’est une intention louable), Auchan s’engage à retirer les produits “largement avant leur date limite de vente”. On passera rapidement sur l’approximation du “largement avant”… Et on se consolera avec la bonne action Auchan puisque les produits sont ensuite “donnés à des associations”. Mais voilà, comme souvent, il y a un monde entre la promesse et le quotidien (et c’est bien le sens de ces posts qui va bien au-delà d’Auchan : assurez le détail avant les grandes envolées de comm’). Et le quotidien ici, c’est que, manifestement, les produits ne sont pas retirés “largement avant” puisque le 25 janvier, j’ai identifié des produits dont la date était fixée au… 25 janvier. Pire, il y a avait de l’ultra-frais et… du lait longue conservation ! L’explication probable ? L’hyper rechigne à retirer des produits (ce qui constitue une perte sèche), préférant tenter de les vendre à prix cassé jusqu’à la dernière minute. Rien de condamnable mais on imagine aisément que la seconde partie de la promesse (les produits “donnés à des associations”) n’est, dans le cas présent, pas respectée. Sauf à donner des produits… périmés ! 

Voilà pourquoi le véritable changement susceptible de créer une différence demeurera toujours le Penser-Client sur la surface de vente, bien davantage que les envolées sur un nouveau claim. Et le “Penser-Client” est bien davantage un projet managérial que publicitaire. 

IMG_0601 IMG_0603