Le , par
Effritement du non-al : 2018 amplifie 2017

Non-al

Rien de surprenant… L’univers non-alimentaire en hyper/super est toujours à la peine. Pire : 2018 amplifie le recul de 2017. Comme si rien ne pouvait arrêter le déclin.

> L’année est certes loin d’être terminée (et la Coupe du Monde de football va passer par là) mais la tendance est claire : 2018 sera un nouvel exercice de recul des ventes non-alimentaires en hypers/supers. De janvier à avril, selon IRI, le CA non-al est en baisse de 4,2 % vs – 2,6 % l’an dernier.

> Conséquence, la part du non-al dans le CA total ne cesse de se replier année après année. En 2018, l’univers pèse désormais moins de 15 %. Et, en 5 ans, le transfert vers d’autres acteurs (circuits spécialisés ou e-commerce) atteint 3 milliards, soit une baisse cumulée d’environ 15 %. Cette évolution explique grandement la baisse des rendements en hypermarchés : – 0,6 % en 2015, – 0,8 % en 2016 et – 1,8 % en 2017. Ce qui fragilise d’autant le modèle économique du format.

> Tous les rayons sont concernés par cette aggravation de la situation en 2018. Une exception néanmoins : le « brun » (essentiellement les téléviseurs). 2017 avait en effet été marqué par le contrecoup de l’Euro de football en 2016.

Extrait de VIGIE GRANDE CONSO. Plus d’infos sur VIGIE ici >>

Bloc promo newsletter Vigie