Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

Sans titre-1

SAMEDI CONSO : l’occasion de revenir sur la semaine, en totale liberté comme toujours… Et tant pis si ça pique !

 

 

SAMEDI

SamediWalmart 

Revue de presse. Et si les performances de Walmart étaient le… pire indicateur de développement durable possible ? Evidemment, dit comme ça, c’est un peu raccourci, j’vous l’accorde. Mais ça s’argumente… Au T2, en effet, les ventes à magasins comparables de Walmart aux Etats-Unis (ce que les financiers appellent les « like-for-like ») ont progressé de 4,5 %. Du jamais vu depuis 10 ans. Explication commune aux Échos et au Figaro : la bonne santé de la consommation américaine, largement supérieure au seul effet démographique (estimé à 0,7/0,8 % par an). Même si c’est plus subtil en réalité, l’idée est là : l’évolution en like-for-like de Walmart reflète la propension de chaque Américain à consommer toujours plus. Or, d’un strict point de vue développement durable, l’Américain est déjà le « pire » consommateur du monde (5 planètes seraient nécessaires si tous les Terriens consommaient comme des Américains). Voilà pourquoi les performances de Walmart aux Etats-Unis sont le pire indicateur de développement durable !

 

IMG_4659

Quelques courses chez Carrefour. Y’en a qui ont des boulot pas trop difficiles quand même… J’imagine le brief. « Dis, Coco, tu me fais un pack qui ressemble assez mais pas trop quand même ». Aussitôt dit…

 

IMG_4697 

Carrefour toujours. Rayon fournitures. Et le retour de « Numéro 1 », la marque premier prix de Carrefour dans les années 2000, avant d’être supplantée par Carrefour Discount. Preuve que les… grandes marques ne meurent jamais complètement. OK, je m’emporte !

  

DIMANCHE

DimancheAuchanAdoucissant 

Ma complice se détend sur Auchan Drive et… balance. J’appuie. Parce que c’est quand même cher plus de 100 € le flacon d’adoucissant. Et parce que c’est si bon d’appuyer là où ça fait mal.

 

LUNDI

IMG_4762 

Stores tour dans le Nord. Retour à Auchan Bio quelques mois après l’ouverture. Tant pis sur ça déplait (mais j’ai fait la visite à « quatre yeux » et les 4 sont parfaitement alignés !) : Auchan Bio n’est plus ce qu’il a tenté d’être… Dès l’entrée, le rayon fruits et légumes donne le ton. Pas de besoin d’en rajouter dans les commentaires, la photo (ci-dessous) suffit. Ce magasin est visiblement en souffrance. Et ne m’opposez pas les vacances… D’abord, le parking du retail park (avec Kabane, Bouton Noir, Les Partisans du Goût, etc.) est blindé. Ensuite, nombre de produits secs (donc à « date longue ») sont pourtant démarqués. Ce qui n’est jamais signe de vitalité commerciale.

IMG_4753IMG_4754 

 

 

En fait, voilà l’une des raisons du déplacement dans le Nord : voir de mes yeux vus la nouvelle identité des produits Auchan. Le avant/après est saisissant. Et peu importe ici si je compare les versions allégée et classique, c’est l’esprit du changement qui m’intéresse et m’interpelle. A l’opposé de Carrefour ou Casino par exemple, Auchan a fait le choix de sur-exposer son nom et son logo (et aussi de faire apparaître le NutriScore).

IMG_4777

 

Plus spectaculaire encore la mue des premiers prix : disparition du « Pouce » ; arrivée, là aussi, d’un logo Auchan format XXL qui reprend juste le vert du code couleur premier prix. Au passage, sur le ketchup, le cahier des charges a été revisité et amélioré (origine France pour les tomates et disparition du sirop de glucose-fructose). Pas de quoi changer la classification NutriScore pour autant, toujours D. J’attends juste de comprendre pourquoi le « D » est vert et non pas orange, sa couleur officielle… Parce que si c’est juste pour respecter la nouvelle identité des premiers prix, c’est… « un peu court jeune homme ».

PPX

 

A quoi voit-on qu’une marque est forte ? Lorsqu’elle incarne une catégorie. Donc, ici, le client a le choix entre du thé froid, des sodas et Innnocent. Bon, OK, c’est Innocent qui a payé le meuble et pas Auchan. Ceci expliquant peut-être cela…

IMG_4804

 

MARDI

image1 

L’un de vous, en vacances en Albanie (bon, je sais, ça surprend mais admettons…), l’un de vous, donc, en vacances en Albanie me soumet cette photo. Où quand un casino local ne s’embarasse pas pour son logo. Prompts à mettre des avocats dans les affaires, j’attends de voir la réaction du « vrai » Casino.

  

MERCREDI

Capture d’écran 2018-08-22 à 14.46.56 

Leclerc à son tour annonce avoir « dealé » avec Google. Et dire que je n’ai toujours pas compris ce que Carrefour et Google (qui ont déjà signé il y a 3 mois) vont faire… C’est de la comm’  ou du commerce tout ça ???

 

JEUDI

IMG_4904 

Stores tour dans l’Est parisien et au-delà. Premier Stop : Leclerc Ozoir-la-Ferrière. Le genre de magasin dont, dès l’extérieur, il est aisé de deviner qu’il n’est pas « né » Leclerc. Mais qu’il l’est devenu. Le totem carburant comme les premiers pas dans le magasin confirment. Bienvenue dans un ancien Intermarché !

IMG_4905 2

 

Ce Leclerc est donc un récent converti. Et, comme souvent, c’est dans les dernières brebis d’un troupeau (au sens liturgique du terme) que la foi est la plus forte et la doctrine la mieux respectée. Ici donc pas de Coca-Cola. Oui, vous avez bien lu, pas une bouteille d’importation comme presque partout ailleurs chez Leclerc. A Ozoir, on est vraiment fâché. Du coup, Dr Pepper en profite avec 20 facings. Du jamais vu dans un supermarché.

IMG_4914 2

 

La Foir’Fouille à Pontault-Combault. « Essayez-moi ». Je suis pas loin de prendre l’enseigne au mot. Puis je me rends compte qu’il ne s’agit que de l’abattant. Alors… je me retiens !

IMG_4933

 

Un Super U plus au Nord. Ici, les soldes ne sont pas encore terminés ! Les fraudes apprécieraient. Comme je sais être discret, motus et bouche cousue sur la localisation.

IMG_4945

 

C’est l’histoire du cheminot et du vinaigre coloré… Le saviez-vous ? La grève de l’un explique l’absence de l’autre. On apelle ça « l’effet papillon » !!!.

IMG_4964

 

Super U toujours. Voilà qui change des « jolis nez de fruits rouges » des dégustateurs extatiques devant leur propre emphase. Ici un… « beau nez d’âne ». Ca sent quoi déjà un âne ?

IMG_4962

 

 

A Chambly, c’est l’histoire d’un mec qui ne veut pas être emmerdé chez lui. Alors, il file à Gifi et achète ces paillassons « Stop » et sens interdit. Bienvenue !

IMG_4972

 

Dans la série du grand n’importe quoi dans les affiches, je connaissais Leclerc Massy. Je rajoute donc désormais Leclerc Chambly et son art consommé de la césure imparfaite, fort à propos dans le rayon fournitures scolaires.

IMG_4977

 

Ma complice se détend sur Auchan Drive et… balance (bis). J’appuie. Parce que c’est si bon d’appuyer là où ça fait mal. Continue !

IMG_4999

 

VENDREDI

IMG_5017 

Nouvelle journée « ouvrier ». Aujourd’hui, je bosse chez Franprix à Nogent-sur-Marne. Evidemment pas le plus mauvais de l’enseigne, loin s’en faut… Toujours le même objectif… Vivre de l’intérieur la distribution demeurera toujours le meilleur moyen de comprendre le métier. Tant sur des sujets fondamentaux (parvenir coûte que coûte à intégrer une information sur la capacité rayon dans les logiciels de réappro automatique par exemple) qu’anecdotique (Unilever, vos sur-emballages plastiques pour les glaces, c’est vraiment un calvaire pour la mise en rayon). Donc un grand merci à Antonio et toute son équipe, d’autant que ma venue en avait perturbé plus d’un…

  

Finie la journée de travail chez Franprix. Faut se détendre… Direction Auchan Neuilly sur Marne à quelques kilomètres. L’un des rares Auchan que je n’avais encore jamais vu. OK, on peut vivre sans (l’avoir vu). Mais c’est ça un réseau. Des actifs forcément… hétérogènes. Et disons que Neuilly n’est pas dans le premier quartile. Sur le prix non plus… 2,98 € le paquet de 400 g de Smacks (vs 2,28 € pour le prix moyen France). Ca fait cher le Smack. Mais quand on aime, on ne compte pas. Alors, toi qui te reconnaîtras, je t’en envoie des milliards (de smacks), même… à ce prix !

IMG_5025