Le , par
Quand un “programme de fid” récompense enfin vraiment la fidélité (même chichement)

Leclerc Attin Fidélité

La quasi-totalité des programmes de fidélité n’en ont que… le nom. En tous les cas pour les enseignes alimentaires qui – faute d’un modèle économique suffisamment “gras” – ne récompensent en rien la fidélité de leurs clients mais leur opportunisme puisque les programmes sont en premier lieu promotionnels (et financés par les fournisseurs). Démonstration : un client qui serait parfaitement fidèle à une enseigne peut parfaitement n’en être jamais récompensé s’il ne choisit pas les “bons” produits, ceux qui donnent droit à remise ou cagnottage. Aussi, quand un magasin (car il s’agit souvent d’initiatives locales) se lance, c’est forcément à contre courant ! C’est le cas du Leclerc Attin depuis le mois dernier avec une mécanique de cumul d’achat. 1 point cagnotté tous les 1,50 € dépensés avec comme perspective un bon d’achat de 5 € une fois atteint le cap des 500 points. Soit une générosité théorique maximum de 0,7 %. Modeste, certes, mais en matière de fidélité le principe vaut tellement plus que la “récompense” ;-)