Le , par
Jusqu’où les enseignes pousseront-elles la promo ?

PromoFlash2018

L’an dernier, selon l’étude PromoFlash (A3 Distrib / Ed. Dauvers), les enseignes ont à nouveau fortement appuyé sur la pression promotionnelle. Cet indicateur exclusif, qui intègre à la fois le nombre d’opérations, l’assortiment que le client y trouve et les magasins qui suivent les OP, a encore progressé de près de 5 %. Depuis 2015, c’est la quatrième année consécutive de nette hausse (en tous les cas supérieure à l’évolution des ventes). Un signe supplémentaire de la promo-dépendance des enseignes s’il en était besoin ! 

En 2018, les deux principaux moteurs de la pression promo étaient allumés : le nombre d’opérations qui a encore cru (par exemple Leclerc dont le plan d’action co s’est alourdi de 9 OP nationales) et l’assortiment promo qui ne cesse de s’enrichir année après année : 252 UB en moyenne par OP (+ 7). Et, ce, alors que les prospectus sont déjà insuffisamment lisibles. Champion toute catégorie, Géant, qui cumule deux records : les prospectus les plus “lourds” avec 402 UB ; et la plus forte progression, + 45 UB ! ?No comment. 

PromoFlash2018-2PromoFlash2018-3

 

Plus d’infos sur l’étude PROMOFLASH (et peut-être même un extrait gracieux) ici >> 

PromoFlash-5