Le , par
Auchan et Archimède, c’est parti !

AUCHAN

Publication ce matin des résultats Auchan pour 2018. Autant le dire (et avant les explications officielles du boss, puisque la réunion ne démarre qu’à 11h) : pas un grand cru. Tous les principaux indicateurs sont en baisse : chiffre d’affaires comme résultat. Les explications ne manquent pas. En France, les temps dont durs pour Auchan, notamment en hypers. En Italie, les temps sont durs pour tous, y compris donc Auchan. Et la Russie est aussi un marché difficile désormais. Sans compter le milliard d’euros passé dans les comptes pour dépréciation d’actifs. Mais 2018 n’est que le prolongement d’exercices qui montraient déjà trop de signaux inquiétants. Des signaux qui étaient jusqu’à présent balayés d’un revers de main, langue de bois pure chêne en plus. 

Au risque d’apparaître comme provocant (pas sûr que ça soit un “risque” !), ces mauvais résultats sont peut-être une… excellente nouvelle pour Auchan. Car voilà le groupe enfin face à son destin. Les décisions douloureuses seront évidemment prises.  Les tabous vont enfin sauter. Je les vois d’ici : passage en revue des actifs (donc, oui, des magasins seront cédés ou fermés) et réorganisation. A l’image de Carrefour en son temps, Auchan a trop attendu. Et qui trop attend repousse l’échéance en amplifiant la douleur le moment venu. Ça, c’est la vision négative. Le positif, c’est qu’Auchan va pouvoir valider (ou non) la théorie d’Archimède : c’est quand on est dans les profondeurs que l’on peut rebondir.