Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SC

SAMEDI CONSO : l’occasion de revenir sur la semaine, en totale liberté comme toujours… Et tant pis si ça pique !

 

SAMEDI

IMG_9515 

La journée démarre chez Noz, le leader français du déstockage. Un commerce hors du temps. Jusque dans la relation-client. Ou quand, à demi-mot, le client se fait engueuler…

NozRennesMars 

Chez Noz encore. Déstockage de préservatifs, en l’occurrence des… gants en plastique Spontex ! Ou quand je découvre, stupéfait, que tous les hommes ne sont pas égaux. Chérie, je complexe…

But 

Chez But. L’opération « Les Jours à prix sauvages » a démarré depuis plus d’une semaine déjà. Pas d’inquiétude, la fin est encore lointaine : 25 juin. Plus de 100 jours de promo. Le record d’Auchan (125 jours) n’est pas battu, certes. Mais, dans tous les cas, la banalisation promotionnelle guette.

IMG_9540 

Sauvage, la promo chez But. Première victime : Cyril Lignac. Les deux faitouts et la casserole sont remisés de 70 %. A condition quand même de croire But sur parole quand au prix initial. Prix sauvages peut-être, pour gogo sûrement.

 

DIMANCHE

dav 

Lecture de prospectus. Ou comment semer la pagaille entre alliés à l’achat. Ici donc, Carrefour et Cora. Chez l’un, 6 litres de Tropicana (en 4 bouteilles) pour 9,79 €. Chez l’autre, toujours 6 litres (mais en 6 bouteilles) à 7,66 €. Ce qui relativise singulièrement la garantie « meilleure promo » de « l’un » et conforte « l’autre » que, pour faire des bons coups, la taille ne fait pas tout, les volumes Cora étant de 3 à 4 fois inférieurs aux volumes Carrefour.

IMG_9575 

20h45. Nouvel épisode de la saga publicitaire d’Intermarché. Evidemment, l’effet de surprise de L’Amour L’Amour ne joue plus. Evidemment, le thème – la disparition de l’être aimé – est moins glam’ que la rencontre initiale. Mais l’épisode 2019 est à double entrée qu’il est utile de décoder : 1/ l’amour toujours, un sillon qu’Intermarché n’entend pas abandonner (« Faire un jour un mariage d’amour », dixit Benjamin Biolay, la bande son du film) ; 2/ Mais aussi… les séniors (forcément plus concernés par le sujet). Et comme c’est la frange de la population qui est le plus amenée à progresser et celle qui préfère encore les magasins, Intermarché a posé des jalons. C’est sans doute aussi comme ça qu’il fallait « lire » ce film.

 

LUNDI

lundiCapture d’écran 2019-03-29 à 07.45.17 

Un an après, le verdict est donc tombé : 375 000 € d’amende pour Intermarché, reconnu coupable de vente à perte sur Nutella. Guère surprenant : le pot de 950 g était vendu moins cher que la version 200 g… Mais l’amende est une goutte dans l’océan de retombées médiatiques dont ont bénéficié Les Mousquetaires. Car, n’en déplaise à certains, Intermarché est bien le grand gagnant de la séquence. Quelle enseigne ne rêverait pas d’être installée comme « casseur de prix » dans l’opinion… ?

 

MERCREDI

Auchan 

L’espace d’un instant, je rajeunis de quelques mois. Ce temps d’avant la loi EGA, avec un cagnottage à 100 % sur le second produit. Soit, dit autrement, du « 1 pour 1 ». Ca fait un bien fou ce retour dans le passé. Merci… Auchan !

IMG_9620 

Dans les rues de Paris. L’espace d’un instant, je rajeunis de quelques années. « Tout à 10 F ».

IMG_9785 

Dans un brasserie Parisienne. L’espace d’un instant, je rajeunis de quelques… décennies. Lorsqu’il fallait descendre au sous-sol pour téléphoner. Qui s’en rappelle… ?

 

JEUDI

JeudiIMG_9815 

A Bourges. Le petit prix est donc partout. Même pour installer une piscine. Les prix bas ? Les pauvres en ont besoin, les riches en raffolent. Classique.

JeudiIMG_9817 

Market. Comme partout, les chocolats de Pâques sont en bonne place. Les licences aussi. Ici, « Monsieur Madame » et une association pleine de réalisme. Quand Madame est câlin, Monsieur est heureux. L’inverse fonctionne aussi, évidemment !

JeudiIMG_9822 

Toujours à Bourges, chez Géant. Intéressante initiative de Ferrero pour personnaliser les œufs avec ces autocollants en libre-service. « Ma chérie », « Mon cœur », « Mon amour », « Mon trésor », « Ma princesse ». Le plus dur ? Choisir. Je pars avec 5 œufs. Et si c’était ça en fait la vertu de l’opération… ?

JeudiGéantBourgesMarsIMG_9821 

Rayon gros électroménager chez Géant. Cher client… débrouille-toi. C’est ce qu’il faut comprendre, non ?

JeudiBiocoopBourges 

Biocoop enfin. Le « tableau » d’affichage est ici un « mur » d’affichage. Trop d’infos tue l’info.

 

VENDREDI

Pepsi 

A chaque jour sa promo chez Auchan. Mercredi, du 100 % remboursé sur le second produit. Aujourd’hui, 15 % sur la… 6e bouteille de Pepsi. Soit moins de 3 % de remise sur l’ensemble. Dites donc, y’a un pilote promo ?

Capture d’écran 2019-03-28 à 20.44.17 

Un instant encore chez Auchan. Juste pour mémoire : vu du client, un « nouveau » produit n’est pas un nouveau gencod mais un vrai nouveau produit. Si vous ne voyez pas la différence, contactez moi ici. Formation tout à fait gracieuse of course.

IMG_9853 

Direction Amsterdam. Quelques magasins. Incontournable Albert Heijn, leader du marché néerlandais. Au rayon UF, j’hésite. Pour ce midi, je préfère avaler 16, 22 ou 24 g de protéines ? Parce que, visiblement, c’est ça la clé de compréhension de l’offre. #Fonctionfood.

IMG_9869 

Rayon vins. Ou… ménagerie ? Girafe, mouton, bovidé, héron, sanglier, papillon, coq ou aigle ? Parce que, visiblement, c’est ça la clé de compréhension de l’offre. #Marketinglibéré.

Purpan 

J’évoque parfois ici « Mamie Dauvers ». Aujourd’hui, « M’zelle Dauvers », étudiante « agri » à Toulouse-Purpan, qui exhume d’une plongée au CDI de son école, le mémoire d’ingénieur de son père, notamment consacré au… « commerce de proximité ». C’était donc il y a 28 ans. Comod, Timy, La Ruche, Stoc, Champion ou Euromarché existaient encore. Elle aurait voulu me rappeler que j’étais vieux qu’elle ne s’y serait pas prise autrement. Chérie, je complexe (2).