Le , par
DIRECT to CONSUMER : Bonduelle appuie sur le champignon

Bonduelle

En matière de DIRECT to CONSUMER, il y a une marque qui ose et multiplie les initiatives : Bonduelle. Dans le cadre de son nouveau projet d’entreprise visant à s’imposer comme “le référent mondial du bien-vivre par l’alimentation végétale”, le groupe a entrepris différents chantiers de transformation, parmi lesquels la vente directe aux consommateurs. Au-delà du classique magasin d’usine, Bonduelle a imaginé un concept de boutique baptisé Bonduelle Bienvenue. Ouvert en 2011 à Villeneuve d’Ascq (59), à proximité du siège du groupe, ce magasin propose l’ensemble des gammes à ses marques Bonduelle, Royal Champignon et Cassegrain, soit un total de près de 250 références. Outre l’achat sur place, Bonduelle Bienvenue dispose d’un site de vente en ligne dédié au retrait de la commande en magasin (click & collect). En 2014, Bonduelle pousse plus loin le bouchon du e-commerce avec l’ouverture de la e-boutique Cassegrain. Cette même année, le Nordiste innove avec le concept de vente à domicile Mon Panier Secret. Des ambassadrices Bonduelle organisent chez des hôtes des réunions sous forme d’ateliers culinaires thématiques (verrines, apéritifs, tartes…) afin d’apprendre à cuisiner différemment et facilement les légumes en conserves. Comme pour Tupperware, les commandes sont ensuite regroupées et livrées sur le lieu de la réunion.

Enfin, un nouveau point de vente a vu le jour à St-Priest (69) en 2018. Sur 200 m2, l’Émotion Végétale se veut tout à la fois une épicerie, un espace de restauration sur le pouce et un atelier cuisine.

Pour la visite vidéo, c’est là

Capture d’écran 2019-10-13 à 21.36.05

Et pour la visite photos, à vous de scroller !

IMG_0637 IMG_0639 IMG_0641 IMG_0644 IMG_0645 IMG_0646 IMG_0647 IMG_0649 IMG_0650 IMG_0652

Retrouvez les business cases détaillés de Bonduelle dans la dernière étude de la maison : DIRECT to CONSUMER. Un benchmark très détaillé et richement illustré de 50 marques de PGC dont l’objectif est d’analyser les stratégies et les pratiques des marques qui ont choisi de… “jouer à la marchande”. En clair, d’adresser directement le consommateur via une boutique en ligne (Evian, Bic, Bonne Maman…), un magasin physique (Lindt, Haribo, Maille…), voire même de la vente à domicile (Bonduelle). Une voie adoptée par de plus en plus de marques pour nourrir la relation-clients, tester de nouveaux produits, investir de nouveaux marchés et, ce faisant, “by passer“ la grande distribution… Plus d’infos sur l’étude ici >> 

 

Téléchargez un extrait d’une vingtaine de pages ici (http://a-p-c-t.fr/dauvers/fichiers/?idfile=286)