Le , par
Le bio décolle sur prospectus

Bio

Les places en catalogues sont chères ! Alors, pendant longtemps, les enseignes se positionnaient sur le marché prometteur du bio uniquement via l’élargissement de l’assortiment fond de rayon, et non en prospectus. En 2019, les temps ont changé. La part de voix du bio en tracts a dépassé 5 % selon A3 Distrib. Et, surtout, la croissance s’est accélérée. Toutes les enseignes veulent en effet convaincre de leur enthousiasme à accompagner cette « transition alimentaire » en cours. Et rien de mieux que le prospectus pour le montrer. Le média touche en effet tous les consommateurs, y compris ceux qui ne mettent pas les pieds dans les rayons bio.

Pour autant, le bio demeure toujours largement sous-productif comparé aux efforts des enseignes. Il pèse 8 % de l’offre totale mais à peine plus de 4 % des ventes selon Nielsen. En cause : une réceptivité très différente selon les zones de chalandise. En hypers, selon les sites, le poids du bio varie en effet de 1 à… 10 %. Enorme écart.