Le , par
Et si le port du masque devenait obligatoire ?

Masque1

Quelques enseignes ont osé imposer le port du masque au niveau national : Boulanger, Decathlon ou encore Kiabi. Couvrez donc cette bouche et ce nez que je ne saurais voir ! Parmi les enseignes alimentaires, quelques rares magasins ont fait ce choix, souvent par conviction personnelle du boss, donc chez des indépendants. C’est le cas ici du Leclerc Basse-Goulaine près de Nantes. De fait, je n’ai croisé aucun client “découvert” et, pour avoir bavardé avec quelques employés, c’est l’unanimité pour saluer l’audace du patron. Clairement, l’obligation faite aux clients rassure les équipes sans pénaliser le chiffre d’affaires sur ce que j’en sais. 

Reste donc la question : faut-il imposer le port du masque ? Interrogées sur les réseaux sociaux, plusieurs enseignes (dont Carrefour) l’ont écarté, s’en tenant aux recommandations publiques. Officiellement, le masque n’est obligatoire que dans les transports publics. Pour autant, Edouard Philippe a ouvert la porte à l’obligation selon le souhait du magasins : “Un commerçant pourra subordonner l’accès de son magasin au port du masque“. En clair, il n’est pas interdit d’imposer ! Mais pour envoyer un signal clair aux consommateurs quant à leur comportement, ne serait-il pas préférable d’unifier les positions et, en l’espèce, d’imposer le port du masque, au moins le temps que diminue la circulation du virus ? Ça et là, quelques magasins s’organisent pour se coordonner localement. Dommage que les instances nationales ne s’en emparent pas. 

Masque2