Le , par
Carrefour et ses clients : déjà l’effet Rami ?

IMG_2030-BD

Faut-il déjà y voir un “effet Rami” ? Coup sur coup, samedi et lundi, dans deux hypers franciliens que je visitais, le directeur qui “s’offre aux clients”. Aux Ulis, Philippe Vallas, le maître des lieux, se propose d’écouter les clients ou de les rencontrer le samedi matin. Scénario similaire à Pontault-Combault. Deux affiches à l’entrée. Sur l’une, le mail de Frantz Crohet, le directeur, et l’invite à lui écrire. Mieux, à quelques mètres de là, rendez-vous donné à la cafétéria le samedi matin. A dire vrai, je ne sais si ces propositions sont récentes (je visite beaucoup de magasins mais y’a des limites !) mais elles “matchent” tout à fait avec ce que Rami Baitiéh attend des directeurs : le plus proche possible des clients, au point d’avoir parfois demandé à installer les bureaux sur la surface de vente. Se tenir ouvertement à la disposition des clients est donc un premier pas. Et, finalement, s’inscrit dans la même idée : le Penser-Client. 

IMG_2144-BD IMG_2145BD

Anecdotique certes mais quand même… L”effet Rami” est aussi valable pour l’audience de notre plateforme digitale (blog/Twitter/Linkedin). Les papiers de la semaine dernière sur le Penser-Client appliqué (revoir ici) ont été des “cartons” et un post Linkedin tout simple le 1er juillet (jour de sa prise de fonction) a dépassé les 200 000 vues. L’un de mes top posts ever. Donc merci Rami ;-))) 

RamiLinkedin2