Le , par
Connaissance des zones de chalandise : le grand saut

Données flux

Comment connaître sa zone de chalandise ? Depuis la nuit des temps ou presque, les commerçants ont tous le même réflexe (probablement parce qu’il est bon !) : regarder qui vit autour du point de vente. Logique ! En la matière, la connaissance s’est améliorée au fil des ans et les études – dites « socio-démo » – sont de plus en plus fines. Mais, aussi fines soient-elles, ces datas ne traduisent qu’une donnée « statique » : qui est basé près du magasin ?

Il manquait à cette connaissance clients des données (robustes) de mobilité. La mobilité est en effet devenue un marqueur évident de nos vies contemporaines et, de facto, peut modifier les zones de chalandise (et les potentiels) d’un point de vente. Il y a certes les exemples (caricaturaux) d’un magasin installé face à une gare où l’essentiel de sa clientèle possible est par définition mobile. Mais, bien au-delà  du Monop planté face à la Gare de l’Est, tous les magasins – où qu’ils se trouvent – ont une double clientèle : ceux qui sont basés non loin (pour le « dodo » ou pour le « boulot » !) et ceux qui y passent et que l’on peut désormais connaître avec une grande précision, mais pas au stade individuel of course, CNIL oblige !

Ce croisement des données est possible et promet un « grand saut » dans la connaissance des zones. Une solution sera d’ailleurs officiellement présentée en ce sens la semaine prochaine par Asterop et Vectaury (deux sociétés dans lesquelles je n’ai pas d’actions, autant le préciser). Et, autant le dire, j’y crois dur comme fer. Mieux, quand la techno permet ce genre d’avancées, je kiffe. Voilà, c’est çà, je kiffe ! 

Parmi les usages possibles, une meilleure approche du taux d’attraction : en clair, la part des clients qui, passant devant un point de vente, y rentrent… ou non ! Ou encore un benchmark plus abouti entre deux magasins d’un même réseau, dont les zones sont en apparence proches (via le socio-démo) mais dont les performances sont éloignées. Est-ce la conséquence de l’équipe ou du flux ? Pas neutre dans le pilotage d’un réseau. Promis, d’ici peu je partage d’autres exemples sur ce sujet qui me passionne. En attendant, je prépare un webinar avec les équipes d’Asterop et de Vectaury. INSCRIPTION LIBRE ICI

illustration-mobnflux panier-de-comparaison-mobnflux-v2 panier-de-comparaison-mobnflux