Le , par
Les marques se mettent en vrac !

Le vrac suite, et pas encore fin of course ! Jusque-là, les rayons vrac en GMS étaient le plus souvent “pilotés“ par des marques spécialisées (Juste Bio, Jardin Bio, Biothentic, Léa Nature…), fournissant une offre “clé en main“ couvrant les usages historiques de ce marché qui a vu le jour dans les magasins dédiés au bio. Avec l’intérêt croissant des Français pour la pratique culinaire et la réduction des emballages, le vrac s’est sensiblement développé ces dernières années (encore + 41 % en 2019 à 1,2 milliard d’euros tous circuits confondus) et gagne même de nouvelles catégories de produits (boissons, DPH…). 4 foyers sur 10 se déclarent d’ores et déjà acheteurs de produits en vrac et 1 sur 10 en achètent une fois par mois. Autant d’indicateurs qui ne pouvaient qu’attirer l’intérêt des marques PGC pour l’un des derniers bastions qui leur échappait en grande distribution. D’autant que les Français sont demandeurs : 63 % regrettent de ne pas en trouver en vrac selon Réseau Vrac/Nielsen.

• Premières signatures à avoir franchi le pas : les marques de café déjà rompues à ce type de distribution. Exemples : les régionales Méo et Cozic, ou encore le torréfacteur équitable Lobodis. Ce dernier s’est fait récemment remarquer pour un solution vrac innovante développée par HL Display en collaboration avec le cartonnier Smurfit Kappa.

lobodis

• A une autre échelle, Nestlé expérimente la vente en vrac de Nescafé dans ses propres boutiques Nestlé Shop en Suisse (je vous l’avais présenté dès le mois de juin ici). En matière d’hygiène-beauté, nombreuses sont les initiatives dans les magasins spécialisés (Nivéa, Mustela, Yves Rocher).

mustela

• Le lessivier Unilever, multiplie les tests en GMS pour ses marques Skip, Persil ou encore Cajoline.

unilever

• Côté boissons, à noter l’intérêt d’Heineken pour le tirage de bière fraîche en point de vente via l’expérience en cours chez Monoprix Montparnasse par la brasserie francilienne Gallia au capital de laquelle Heineken est entré l’an dernier.

gallia

• Enfin, d’autres marques nationales, notamment Barilla et Knorr s’essaye au vrac via des mises en avant promotionnelles et la distribution libre-service d’échantillons en vrac

barilla

knorr

 Si vous avez connaissance ou croisez d’autres initiatives de marques. Faites-le nous savoir via La ligne InfosRetail qui est là pour ça. En toute discrétion of course… 

Et pour ceux que le vrac intéresse / passionne / interpelle (rayer la mention inutile), la 3° édition de l’Observatoire du Rayon Vrac (Ed. Dauvers/Winminute) est en libre-téléchargement ici>> 

couv tel 750