Le , par
Foires aux vins : le pari (un peu) fou d’Auchan

IMG_6475

C’est un pari un peu dingue qu’Auchan a pris pour sa foire aux vins millésime 2020. Dingue, mais bigrement intéressant. L’enseigne a en effet pris le parti du consommateur dans sa relation au vin : souvent associé à un plat. Alors que, dans le même temps, les professionnels de la profession ne jurent que par l’appellation, le cépage et autre approche technique. Auchan a donc choisi de casser tous les codes des prospectus et des implantations. A ceux qui attendaient de découvrir le vignoble bordelais ou bourguignon, Auchan répond “plat”. Exemple ci-dessous pour la double page consacrée au “flanchet de bœuf et ses échalotes confites”. Dans l’offre, des vins de différentes régions et même de différentes couleurs. Des bouteilles “mélangées” si l’on regarde par un prisme d’expert ; des bouteilles répondant à une même unité de besoin (si l’on accepte que le “flanchet de bœuf et ses échalotes confites” est un plat courant ou que les clients sont capables d’analogie !)

IMG_6454

Autre exemple (la quasi-totalité du prospectus est composée ainsi) : cette double-page destinée à accompagner une “salade complète, façon antipasti”. 

IMG_6458

En rayon, le merchandising reprend la construction du prospectus (et rapproche des bouteilles normalement éloignées). 

IMG_6452

Et pour donner idée du “mélange”, quelques unes des bouteilles de l’offre associée à la “salade complète façon antipasti”. Très différentes en apparence (donc éloignées dans un merchandising classique) mais pourtant rassemblées sur la même tablette de la foire aux vins. Dingue ou précurseur. Mais sûrement pas entre deux ! 

IMG_6455