Le , par
Carrefour : Rami le déstockeur

IMG_7417

Vous connaissiez “Léon, le nettoyeur”, voici… Rami le déstockeur ! Pour qui traine en magasin, impossible de ne pas l’avoir remarqué. Ca déstocke dur chez Carrefour actuellement. Et plus particulièrement dans les hypers qui sont passés “TOP” (du nom du projet de réorganisation du travail sur la surface de vente et en réserve). 50 % de remise par ici, 80 % par là, faut que ça débarrasse ! Même les grands crus de la Foire aux Vins n’y ont pas échappé, passée la date de fin de l’opération. Pape Clément, Gruaud Larose, Léoville, allez, hop,  zou !, dehors. 34 % de rabais sur les prix FAV, y’avait moyen d’aider Carrefour à vider ses stocks et de remplir avantageusement sa cave. 

Pourquoi de tels déstockages ? Impossible d’écarter ce que l’on va appeler une “logique BFR”. Moins de stocks, c’est finalement s’affûter un peu. Et s’affûter n’a jamais fait de mal ! Carrefour l’avait déjà engagé pour le non-al avec ses zones outlets il y a 2 ans (revoir ici), nées de l’étonnement d’Alexandre Bompard quant au niveau de stocks dans les premiers hypers qu’il avait visités. Rami, lui, s’attaque à l’alimentaire et en regardant le sujet par un second prisme : la productivité. Là encore, faut être passé dans une réserve pour comprendre à quel point les stocks sont un fléau pour la productivité quand il faut déplacer 4 palettes pour prendre un carton sur la cinquième… Vider les réserves de leurs stocks, c’est, dans l’esprit de Rami, accroître la productivité pour que les équipes s’occupent davantage de sujets clients (affichage, prix, promo, ruptures, etc.). Voilà pourquoi Carrefour multiplie actuellement ces déstockages. Pour que les réserves ne soient finalement qu’une zone de passage. Pas d’entreposage. 

IMG_7392 IMG_6929 IMG_6928 IMG_6927