Le , par
La confiance disparaît si vite (que c’est dommage de faire n’importe quoi)

Confiance1

Les consommateurs ont foi dans les produits locaux. Moins dans les marques. Logique que, pour retendre un lien qui s’est distendu, les marques tentent de se conjuguer en version locale. Mais attention au retour de bâton au moindre faux pas. Exemple ici, dans un Intermarché de l’Oise. L’une des laiteries de Danone est proche : à Ferrières-en-Bray, dans la Seine-Maritime voisine, à 35 km de là. Parfait pour donner davantage de valeur à une offre, industrielle certes mais locale, donc porteur d’un “p’tit plus” social : “Vos produits laitiers préférés viennent d’à côté et ça fait toute la différence“. Et Danone d’interpeller le chaland : “Curieux de nature ?“. Mieux vaut pour Danone ne pas l’être trop quand même… Sur les quatre marques présentes dans cette mise en avant, deux n’ont rien – mais alors rien – de local. Pire : le client un brin averti peut même parvenir seul à la conclusion que l’on se fiche de lui via les “codes-emballeurs”. Donc la gamme de yaourts “aux fruits d’ici” a traversé la France depuis l’usine de Villecomtal sur Arros dans le Gers. Et la gamme Hipro a franchi les frontières puisqu’elle débarque d’Espagne. Local, vous avez dit ? Mouais… Je sens d’ici que le chef de rayon qui reconnaîtra son magasin va décrocher son téléphone pour incendier le commercial de Danone. Il peut aussi se demander s’il n’est pas co-responsable. Montre en main, ça doit prendre 2 secondes pour vérifier le code-emballeur. Allez, 3 secondes pour les moins dégourdis. 

Confiance2