Le , par
Les gestes barrières ou les sneakers Lidl, fallait choisir !

Initialement prévue le 14 novembre, la vente des sneakers (et autres claquettes, chaussettes, tee-shirt) à l’effigie de Lidl était donc (re)programmée pour ce dimanche. Et, comme anticipé, çe fût donc la ruée illustrant au passage l’extraordinaire mue de l’enseigne depuis quelques années. Dès 8h30, dans ce Lidl, une vingtaine de clients avalent les marches à un rythme inhabituel…

IMG_0892

Tous se retrouvent autour des quatre panières à fureter (aucun des produits proposés ne s’achète sans vérifier la taille). Autant dire que les gestes barrières ne sont plus qu’un aimable souvenir… Dit autrement, ils furent 6 à la table du réveillon mais, pour des baskets à 12,99 €, se retrouvèrent vite chez Lidl à 20 autour des rayons.

IMG_0898 IMG_0899 

Au passage, c’est toute l’insuffisance du système de jauge qui est démontré… Le magasin était vide sauf… autour des sneakers. Regardez cette vidéo. Edifiant. 

Capture d’écran 2020-12-27 à 15.33.58

Au final, rares sont les clients repartant sagement avec un ou deux articles. Pour beaucoup, des sacs remplis ou, a minima, plusieurs exemplaires d’un même produit. “Rendez-vous sur Le Bon Coin”, lance goguenard un client sans complexe. 

IMG_0903 IMG_0904IMG_0907

Le BonCoin justement. En quelques minutes, le nombre d’offres proposant des sneakers explose. Quelques centaines. Puis 1 000 à midi. 1 800 à 17 h. Comme toujours en la circonstance, le grand écart des prix. De 25 euros (des gagne-petit sans doute, coeff 2 seulement !) à 500 €. 

Capture d’écran 2020-12-27 à 15.19.19 Capture d’écran 2020-12-27 à 14.24.54

Certains, organisés, reconstituent presque un linéaire virtuel avec 6 tailles, de 38 à 43. 

Capture d’écran 2020-12-27 à 14.28.38

La palme de l’audace sans doute, cette annonce : 1 000 000 €. Et comme pour fermer la porte à toute négociation : “Prix ferme, plaisantins s’abstenir”. Millionnaire grâce à Lidl. Ou pas. 

Capture d’écran 2020-12-27 à 14.34.47