Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SC

« SAMEDI CONSO », la semaine retail (mais pas que…) passée en revue. Comme toujours en totale liberté. Et tant pis si ça pique ! 

  

SAMEDI

 

Chez Carrefour pour quelques emplettes. Rayon compote, Carrefour « s’engage ». Cette compote n’est donc pas un produit comme un autre, non. Les pommes sont « Origine Union Européenne », autrement dit polonaises. Pour de « l’engagement », j’ai connu Carrefour plus ambitieux. Allez, on se ressaisit !

CompoteCarrefour

 

Chez U à présent. Et toujours sur le même sujet : l’origine. Les U ont décidé d’être transparents. Au moins dans l’affichage de l’origine : en face avant du pack. Mais, pour la précision, « Abricot UE / non UE », je repasserai.

IMG_0884-2

 

Chaussea. « Besoin du second pied ? ». Non, non, le pied gauche me suffit.

IMG_1115

 

Chez Leroy Merlin. J’veux bien que le rouge soit le code couleur de l’enseigne pour mettre en avant ses meilleurs prix mais, là, j’ai quand même un peu de mal à me projeter dans une cabine de douche aussi agressive. Surtout pour m’y accueillir dès potron-minet, les yeux à peine entrouverts.

IMG_1266

 

Chez Centrakor. Ça sent bon l’été et la saison des paëllas. Ah, on est le 2 janvier ? Au temps pour moi.

IMG_6509

 

Plusieurs dirigeants d’entreprises, et notamment de la tech, sont promus dans la promotion du 1er janvier de la Légion d’Honneur, nous apprend La Revue du Digital. Parmi eux, les patrons de Cdiscount (Emmanuel Grenier, photo) ou de GFI Informatique. Étonnant que Frédéric Duval, le boss… d’Amazon France, n’en soit pas. Ça ferait tache ?

Capture 2021-01-05 à 08.28.55

 

 

LUNDI

 

C’est parti pour la traditionnelle braderie des chocolats. Cette année (à droite), Carrefour fait plus généreux (10 € en bon d’achat par tranche de 20 €, vs 5 € l’an dernier) et plus simple, au moins en apparence. Car, l’an dernier (à gauche), à vouloir trop expliquer, Carrefour m’avait totalement perdu. Le Penser-Client avance.

Chocolat

 

Marks & Spencer Paris. Brexit, Covid, c’est la double peine pour remplir les rayons de produits made in UK.

IMG_8779 MS Ledru Rollin

 

MARDI

 

Dans le Nord. Auchan liquide ses « coquilles de Noël ». 1 paquet acheté = 1 paquet… gratuit ». La boulette. Ou la… coquille.

IMG_1497

 

Auchan toujours. S’il y a un journaliste expert en Ted, j’en revendique le titre et je pense bien avoir quelques arguments (au besoin, je ferai témoigner Mme Dauvers sur ma passion immodérée pour les plantigrades qui ont envahi notre « chez nous » !). Donc, es-qualité expert en Ted, je peux assurer Auchan qu’à 119,99 € son Ted est hors de prix.

IMG_1507

 

Rayon livres. Il m’avait totalement échappé que mourir était un métier. En tous les cas, les vocations sont rares. Et l’apprentissage d’ailleurs inutile.

IMG_1508

 

 

MERCREDI

 

Intermarché. Je sais, je vais casser l’ambiance. Mais toute poétique soit cette recette, ça n’est jamais que de la pâtée pour chat.

IMG_1532

 

En apparence (l’origine polonaise en témoigne), les relations sont toujours glaciales entre Coca-Cola et Intermarché.

IMG_1534

 

Mais les apparences sont parfois trompeuses… En bout d’allée, 6 palettes de Coke. Pour une enseigne qui voulait réduire la visibilité de la marque, c’est raté. Finalement, Coca-Cola doit adorer avoir des clients… fâchés.

IMG_1533

 

Il faut vraiment se méfier des apparences (bis). En théorie, cette semaine chez Intermarché, un magnifique rôti de porc (dans le filet à en juger par le visuel, pour les non-spécialistes) à 2,69 €/kg. Dans les bacs, un rôti dans l’échine. Le même prix. Mais pas la même « gueule ». Oui, il faut vraiment se méfier des apparences.

IMG_1537

 

Chez Supeco, la nouvelle enseigne de Carrefour en voie de déploiement (revoir ici). Là, ça cogne. Le Coca-Cola Zéro par exemple. 1,25 € la bouteille de 1,75 l. « Et du Français, M’ssieur ! ». A comparer à 1,66 € pour le prix moyen toutes enseignes, y’a de la magie chez Supeco. Dommage que Carrefour n’en profite pas par ailleurs…

IMG_1545

 

Pas de pitié pour les prix. MA-SSA-CRÉS ! Après Coca, Ricard. Tout simplement jamais vu. Par 6, la bouteille d’un litre est vendue à 13,17 €, soit environ le niveau des taxes diverses (accises, TVA, etc.). Le prix habituel ? 20,50 €. Y’a de la magie chez Supeco. Dommage que Carrefour n’en profite pas… (bis).

IMG_1565

 

Depuis l’origine, Supeco a considérablement élargi son assortiment, incapable de rester ferme sur ses principes. Et, forcément, parfois ça coince dans l’expérience d’achat. Ici les lentilles. La marque “nationale” est 35 % moins chère que la MDD. J’ai connu plus fluide…

IMG_1558

 

J’vais être direct. Dans ce Supeco au moins, « Despi » (le boucher en concession) est la faiblesse du magasin. Frileux dans ses commandes, Despi étale sa came (voire sa carne). Ni marchand ni attractif pour (re)lancer le chiffre boucherie. Ce qui incitera à être encore plus frileux. Tous les commerçants connaissent ce cercle vicieux dans lequel… il ne faut absolument pas tomber. De deux choses l’une : ou Despi le comprend, ou Carrefour… tranche. Pour de la « bidoche », c’est normal.

IMG_1567 IMG_1568

 

Là, comme ça, en un instant (le temps que le client accorde à l’offre) : des friandises (au chocolat) pour chat ou du chocolat pour moi ? Dans le doute, je me suis abstenu. Parce que le doute est toujours l’ennemi de l’achat.

IMG_1572

 

Le flan, vous l’aimez « au bon goût vanille » ou « au chocolat » ? L’honnêté aurait pu conduire Alsa à préciser « au bon goût de l’arôme de vanille » car telle est bien la différence : il y a du chocolat dans le flan au chocolat mais pas de vanille dans le flan au bon goût de vanille. C’est aussi par ces détails que s’explique la défiance générale envers l’industrie agroalimentaire. Et tant pis si ses doctes représentants – la tête dans le sable (comprenne qui voudra) – ne le reconnaissent toujours pas.

IMG_1573

 

Un Leclerc dont j’apprécie particulièrement le couple d’adhérents. En bons amis, chacun multiplie les attentions envers l’autre. Aujourd’hui, je leur apporte quelques exemplaires de mes dernières Tranches de vie commerciale (au passage commandables ici >>  #business !) et eux multiplient les « perles » dans le magasin pour m’amuser. Et, là, vous me comblez mes amis. Un sceau de pop corn !!! Je vous aime. 

IMG_1577

 

Dans le Cora « d’à côté ». L’occasion de passer pour un sot avec un seau sur la tête. Bon, là, suis à peu près certain de ne plus revoir la fôte de sitôt ;-)

IMG_1593

 

Cora toujours. Fier de préparer sur place. Mais sans recul sur sa production. Vous achetez sans voir, vous ? Moi, non. Donc vous direz à Roger qu’il attende le complet refroidissement avant d’operculer. Même s’il est pressé de rejoindre Monique, ce que je peux comprendre par ailleurs. #Cestbeaulamour

IMG_1594

 

« Les Ferrero Rochers T30 » ne sont pas soldés, annonce Market. Ça tombe bien, les soldes c’est le 20 janvier.

SoldesFerrero

 

Un autre Market. Rectificatif. Les soldes ont bien démarré. Suis un peu perdu cette année.

IMG_1586

 

 

JEUDI

 

Dans les rues de Paris. « Fafa Design, créateur de devanture pour votre magasin ». C’est une vraie pub ou de l’ironie ? J’en viens à douter.

IMG_1603

 

Boulogne Billancourt. Thierry Cotillard, l’ancien patron d’Intermarché, ouvre son 3e point de vente. Il en connait du monde le bougre… Je visite avec Alexandre Jardin. Presque un rêve de gosse pour le fan absolu de « Fanfan » et du « Zèbre », deux romans qui m’ont éveillé à la puissance du sentiment amoureux (au moins en théorie, car, pour la pratique, c’est plus récent). Pour la petite histoire, via un chef op’ de cinéma, Alexandre Jardin a participé au « lamping » du magasin dans lequel la quête de l’esthétique est partout. Ici, un îlot bio sous la cage d’ascenseur (qui “descend” dans le magasin). Réussi.

IMG_6606

 

Pour le coup, l’animalerie est moins réussie. Tu mollis Thierry, tu mollis !

IMG_6594

 

Direction Mantes la Ville. Leclerc a ouvert la veille (à deux pas d’un Auchan). C’est donc ma première visite (comme pour de nombreux clients) mais Leclerc me remercie déjà pour ma fidélité. Notre « relation » part sur de bonnes bases. Sur de l’exclusivité !

IMG_1767

 

Une ouverture « à la Leclerc ». Avec quelques marqueurs prix totalement réussis. La boîte de 50  masques à 2,50 € par exemple, dès l’entrée. Simple, clair, impactant. Pourquoi Leclerc aurait-il le monopole du bon sens commerçant ? Parfois je désespère (des autres).

IMG_1766

 

Il m’avait échappé que Leclerc avait un bleu de Laqueuille en version MDD Nos Régions ont du Talent (une petite appellation, peu diffusée). Comme Laqueuille est aussi la marque de la source auvergnate que possède Leclerc, je tente un accord met… eau. Ben on fait #DryJanuary ou pas !

IMG_1751

 

 

VENDREDI    

 

On pense ce que l’on veut de la pub Free, mais la « créa » n’a pas pris le pas sur le message ! A moins que ça soit la conséquence du télétravail et du manque de séances (collectives) de créativité dans les agences ? Possible… 

IMG_1786 

 

 

 * Envie de partager une info retail ? Nouveaux produits, nouveau concept, observation terrain, chiffres commerciaux, photo, initiative à venir, etc. La Ligne InfosRetail est là pour ça. En toute discrétion of course 

Hors photos signalées InfosRetail, la production de ce SAMEDI CONSO est donc… « faite maison ». Et avec amour !

Vous appréciez ce rendez-vous SAMEDI CONSO ? Retrouvez le très meilleur du best-of dans la 17e édition de mes Tranches de vie commerciale. Disponible ici >> A offrir ou à s’offrir ! 

TDV