Le , par
[ LES BONNES IDÉES ] Comment Petit Bateau organise sa seconde main…

Capture d’écran 2021-06-01 à 08.23.26

Depuis longtemps (en l’occurence l’ouvrage “Les Incontournables du commerce de demain” en 2015), ma conviction est forgée : toutes les enseignes d’équipement de la maison et d’équipement de la personne seront “contraintes” d’organiser la seconde vie de leurs produits. A défaut, et via des plateformes d’intermédiation, le consommateur s’en occupera. Donc… autant s’en occuper.

Petit à petit, toutes les enseignes se mettent en ordre de bataille. Aujourd’hui : Petit Bateau, avec deux intérêts remarquables dans la démarche. D’abord, la signature retenue pour cette activité : CHANGER (DE)MAIN. Ensuite, la simplicité et la transparence affichée. Alors, certes, la reprise est restrictive (uniquement les vêtements Petit Bateau mais sur le textile avec des enseignes très “verticalisées”, c’est entendable vu du client) mais tout est clair… avant. Petit Bateau présente en effet les trois “états” possibles : comme neuf, presque parfait et trop de bêtises. Pour chacun, un descriptif suffisamment clair pour éviter les mauvaises surprises de la reprise (“le” point noir de l’expérience-client pour qui rapporte des produits) et les prix. On discutera évidemment du niveau de prix de reprise mais c’est quand même bien le principe de l’occasion ! 

Capture d’écran 2021-06-01 à 08.47.33 Capture d’écran 2021-06-01 à 08.47.49 Capture d’écran 2021-06-01 à 08.47.56