Le , par
La consommation est (par principe) égoïste. Et il faut l’accepter !

La montée en puissance d’une consommation responsable ne doit pas effacer le sous-jacent principal de la conso : dans leurs achats, les clients recherchent avant tout des bénéfices personnels.

> Bio, équitable, bien-être animal, environnement, etc. Les « nouvelles » attentes des consommateurs sont une réalité. Jamais, en effet, les Français n’ont autant intégré les externalités dans leurs habitudes d’achat. Exemple vis-à-vis des enjeux environnementaux : consommer mieux est une nécessité pour 6 Français sur 10 selon une étude récente de l’Obsoco. Et ils ne manquent pas de donner des illustrations de leurs pratiques vertueuses : pratiquer le tri (87 %), privilégier les fruits et légumes de saison (72 %), etc.

> Attention toutefois à ne pas exagérer le poids de cette consommation responsable au moment – crucial – de l’acte d’achat. Une étude de Citéo sur le sujet des emballages est grandement éclairante sur les injonctions contradictoires (et intimes) des consommateurs. Réalisée en situation d’achat, l’étude pointe les caractéristiques des emballages choisis aux yeux des clients. En clair… leurs vertus ! Ce qui permet de hiérarchiser les bénéfices perçus : personnels ou sociétaux.

ConsoEgoïste

> Les bénéfices mis en exergue sont essentiellement… personnels, alors que les emballages constituent pourtant un sujet sur lequel la consommation responsable pourrait s’appliquer avec force. Or les clients interrogés mettent d’abord en avant la praticité ou la qualité de conservation. Bref, des items qui démontrent qu’ils attendent d’abord un bénéfice « pour eux ».

> Ces résultats sont logiques. La consommation est, par principe, une activité égoïste dont la finalité est de faire converger des besoins, des attentes et des moyens. Le tout en premier lieu à l’échelle de l’individu. Naturellement, les externalités sociétales sont acceptées ou recherchées mais à la condition qu’elles n’obèrent pas les bénéfices personnels.

Extrait de VIGIE GRANDE CONSO, n° 359, juin 2021. Pour recevoir un numéro découverte de VIGIE GRANDE CONSO, c’est ici >>