À la une

Plaidoyer pour l’Éducation à l’alimentation (et l’inscription dans les programmes)

C’est, de longue date, un sujet de débats au sein du ThinkTank Agroalimentaire des Échos (que je dirige depuis l’origine il y a 8 ans) : l’éducation à l’alimentation. Après avoir contribué à faire avancer le sujet sur l’origine (même si beaucoup reste à faire), le ThinkTank a donc choisi de pousser publiquement une recommandation sur l’éducation à l’alimentation, joignant ses forces à l’OpenAgrifood, engagé également dans cette direction. Voilà pourquoi nous appelons conjointement à inscrire l’éducation à l’alimentation dans les programmes scolaires via la publication d’un Manifeste rendu public aujourd’hui (donc bien davantage que de “simples” cours d’éducation alimentaire au gré des bonnes volontés ça et là). Le Manifeste est désormais ouvert à la signature via deux collèges : les “personnalités qualifées” (acteurs de la filière alimentaire, politiques, institution) et les citoyens. Naturellement, suis preneur de tous les encouragements, toutes les signatures ! 

Et pour comprendre les raisons de cette volonté de voir l’éducation à l’alimentaire partout et pour tous (ce qui n’est pas le cas aujourd’hui), tout est résumé dans le Manifeste >>

ManifestePourlÉducationAlimentairejpg

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Ne comptez pas sur nos industriels pour vous aider car ils ne voudront pas se tirer une balle dans le pied….
    Nos politiques de ce fait non plus puisqu’ils faut qu’ils remercient ceux grace à qui ils sont élus…
    Savez vous que le diabète de type 2 est reversible dans 50% des cas en changeant de mode de vie ?
    Mais là aussi, rien n’est fait car ils ne faudrait pas froisser les industriels de la pharmacopée…

    Nous en reparlerons dans 20 ans.

  2. on a vraiment un problème d’éducation? ou de pouvoir d’achat?
    se nourrir mal n’est pas toujours un choix, et le petit réconfort/cadeau d’un produit trop sucré est souvent tout ce que peuvent s’offrir certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page