À la une

Découvrez Money Pig, l’incroyable supermarché américain (à Troyes)

J’vous l’ai promis dans SAMEDI CONSO (revoir ici), voici donc la visite de l’incroyable Money Pig qui a ouvert il y a quelques semaines dans la périphérie de Troyes, à Saint Parres aux Tertres. La localisation a son importance : sur le parking de l’hyper Leclerc. Pas un hasard, l’initiateur du concept (qui a remplacé La Halle) est l’adhérent Leclerc local, Laurent Le Hen (illustrant au passage ce que j’adore chez les indépendants : l’audace). Le nom n’est pas un détail non plus : le cochon de Money Pig rappelle furieusement le (ressemblant) cochon de Piggly Wiggly, chaîne de supermarchés US. Le concept, ensuite : assez simple à comprendre… L’Amérique à Troyes. Il y a la fois de l’épicerie (salée et sucrée), de l’hygiène-beauté, du textile, des boissons (sodas et bières mais pas de vin), de la déco, etc. Tous les marqueurs de la “culture” US (ou plus sobrement de l’American way of life) y sont. En alimentaire, les sauces sont présentes par dizaines (et comme tous les produits sont importés, tous portent un autocollant de “francisation”). En non-al, là, ça frôle le parc d’attraction. Aux classiques santiags et chapeaux, se rajoutent l’aigle (le symbole des États-Unis depuis 1787), les plaques émaillées ou un feu tricolore à suspendre chez soi. Comptez quand même 699 €. Oui… euros. Car ne manque que la possibilité de payer en dollars pour se croire de l’autre côté de l’Atlantique ! Restera quand même juste à valider qu’il y a assez de fans de de l’Amérique de ce côté-ci (de l’Atlantique).

Pour la visite photos à vous de scroller (et si vous allez loin, vous aurez même ensuite le lien vers la visite vidéo !)

Pour la visite vidéo, c’est ici >>

27 commentaires

  1. bon dans la réalité c’est plutôt anglosaxon-tex mex que purement produits US.
    La Marmite, la lea & Perrins c’est anglais et certains bières mexicaines ou soda Jarrito.

    Mais ça cadre avec une vue globale de l’Amérique vue d’Europe pour des européen et pas des expats.

    Sur l’aspect textile je trouve que ça fait un peu remplissage et pas sure que les rotations soient très forte sur ces produits que le clients ne vont pas chercher comme produits de destination (a part les santiags peut être)

  2. Le côté mégalo de certains indépendants….
    Ou bien “j’ai plein de pognon, qu’est ce que je pourrais avoir comme lubie…”
    Faites du social, de la réinsertion, de l’aide aux plus démunis !!!
    Au lieu de copier les ricains, copiez donc Emmaus !

    1. Le pire dans cette histoire ? Des prixs qui défient toute concurrence, parfois même en deçà du prix d’achat : ce qui a mené d’autres petites entreprises à fermer !!

  3. Quel magasin dégeulasse, je n’ai pas d’autres mot. J’imagine juste le mauvais goût de la déco du bureau du patron du leclerc….çà me rappelle un adhérent Leclerc en région parisienne qui avait un mag bien pourri mais une “suite” (c’était plus un bureau lol) rutilante à l’étage…

  4. Leclerc Troyes, 2 millions d’euros de RESULTATS (après impôts!) en 2020. Je ne sais même pas si les lecteurs comprendront ce chiffre…en tout cas ils sont publiques.
    Juste gigantesque…donc le patron, qui à en plus probablement une vie assez facile vu l’encadrement pléthorique (évidemment aux antipodes d’un ptit patron de carrefour market franchisé ou d’Intermarché de 10 millions de CA, par exemple), se fait un ptit caprice de défiscalisation et OD parle d’audace…t’es sérieux OD? Audace comme Musk ou Bezos qui signe un chèque?

    1. Et?
      moi je dis plutôt bravo de sa réussite. Une partie des résultats sont redistribués aux salariés. Bizarrement vous n’en parlez pas. Vous avez questionné les salariés de ce magasin à 15 mois de salaires minimum?
      A vous écouter, la réussite est un problème.
      J’admire au plus haut point ces chefs d’entreprise qui poussent la croissance en France.
      A vous écouter mieux vaut toucher son petit salaire tous les mois en ne rien proposant de plus à part d’être aigris dans tous vos commentaires et critiquer tout le temps sans apporter de réelle idée non plus.
      Donc même si a terme ce magasin ne vivra surement pas longtemps par manque de clientèle avertis, Je dis bravo à ce projet et tentative de nouveauté en France

      1. Je n’ai rien contre la réussite de cet entrepreneur, bien au contraire et tant mieux si ses salariés en profitent.
        Mais, je lui aurais tiré mon chapeau (de cow boy) s’il avait eu une initiative de commerce “social”. Laquelle ? Je ne sais. Ils ont bien des tas d’idées “à la minute”..

    2. 2 millions sur un CA de 135 000 000 € soit 1.47%. Il faut tout écrire et pas que ce qui arrange.
      Vous connaissez la différence entre un Français moyen et un Américain moyen ?
      L’Américain fera tout pour avoir la même belle voiture que son patron et le Français fera tout pour que son patron ne l’ait plus.
      Et que dit ce petit Tom des 2.445 milliards de résultat en 2021 sur un CA de 9 milliards du couturier Hermès et un résultat opérationnel de 39.3 % qui n’est même pas une marge brute d’un hyper ? Je laisse le nain méditer.

      1. Bonjour,
        je m’autorise à participer à votre échange et éventuellement apporter quelques éclaircissements (même si je ne correspond pas au descriptif physique que vous attendez Pierre) :
        -à ma connaissance, 1.48% de bénéfice après impôt (si les chiffres sont exacts) est un bon ratio dans la grande distribution généraliste, sachant que que tous les frais de vie des dirigeants sont dans les charges,
        -je ne vois pas l’intérêt de comparer la performance économique mondiale d’une entreprise unique (Hermès) avec celle d’un hypermarché français (parmi près de 2000), cela ne fait pas de sens. Comparez Hermès à un autre géant du luxe, comparez des hypermarchés entre eux,
        -je ne sais pas définir un Français moyen (à fortiori encore moins un Américain moyen), si vous pouvez m’aider, je vous en remercie.
        -je vous laisse à vos considérations sur les “belles” voitures, une chose est sure, nous sommes obligés de rouler sur les mêmes routes….

      2. T es qui pour le traiter de nain, guignol???
        Et bonjour la stupide comparaison économique!
        Mon propos sur le résultat net n’est pas une critique en elle même du résultat. Je suis moi même patron, et ancien de la distrib pendant 15 ans. Je dis juste qu’il y a peu d’audace lorsque derrière il y a un gros matelas! Ce serait de l’audace (enfin plutôt un suicide) si quelqu’un se lançait pour la première fois avec tous ses fonds ce genre de magasin… Et je rajoute, pour donner un exemple, que Musk à fait preuve d’une extraordinaire audace lorsque il re-mise tout son capital après la vente de paypal , pour lancer Tesla, qu’aujourd’hui lorsque ‘il signe un chèque altruiste de plusieurs milliards! Et oui, les mots ont un sens…
        Et je maintiens que c’est un magasin de mauvais goût extrême.
        @ Denis Quant aux 15 mois de salaire de employé, grand bien lui fasse, mais c’est déjà dans le bas de page, pour votre gouverne.

  5. Le paradis du bon gout et de l’authentique : Go West est (toujours) une marque française créée au milieu des années 70 !

  6. c’est … couillu comme concept quand je vois les rotations des corners américain dans certains hyper j’ai quand même un gros doute sur le devenir de ce style de concept. en tout cas chapeau pour l’audace hiha

  7. J’espère que ce concept aura plus de succès que celui du Leclerc bio et italien de Nice St Isidore
    dont le magasin est souvent désespérément vide.

      1. Quand on gagne énormément de fric dans le Leclerc traditionnel juste à côté, pourquoi ne
        pas se faire plaisir en maintenant un magasin en perte, ce qui en plus doit être fiscalement
        rentable.

  8. Remplissage de gondoles pur et dur en façade, quel aveu.
    C’est sponsorisé par Walker Texas Ranger ou quoi ce binks ?

    Je vous laisser compter le nombre de clients visibles sur les photos.
    SPOILER ALERT ! Vous avez trop de doigts sur les mains pour tous les compter.

  9. Tout le monde oublies aussi un point important.
    Mieux vaut avoir un 2ème commerce non rentable et maîtrisé, que de laisser la place à un concurrent gênant. ça reste stratégique géographiquement.

  10. je suppose qu il accepte les bons de la c.a.f pour que les cas sociaux puisse acheter les bieres par pack de 50 et le ketchup par de de 18litres!!!!
    et la viande pour chiens hallal …..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page