À la une

Conflit Intermarché / Andros : les deux sont perdants (donc doivent se retrouver)

Les conflits commerciaux sont rarement aussi publics que celui qui oppose Intermarché et Andros (à la fois pour les jus de fruits Andros, les confitures Bonne Maman ou les desserts laitiers Mamie Nova par exemple). Je reconnais y avoir contribué mais c’est quand même bien Intermarché qui a commencé, notamment via de l’affichage assez vindicatif en rayon !

En l’état, impossible de trancher les responsabilités (hormis pour ceux qui adoptent – et c’est leur droit – une position corporatiste). En revanche, une certitude : les deux sont perdants. Et largement perdants. Andros perd un débouché majeur, environ 15 % de la GD si l’on s’en réfère aux parts de marché. Une part des clients iront acheter leur Mamie Nova ailleurs, c’est un fait. Mais pas la totalité. Donc la perte nette est avérée pour Andros. Mais Intermarché perd aussi. En premier lieu car le report sur d’autres produits / d’autres marques ne sera pas total. C’est le principe lorsqu’un produit est absent des rayons. Ensuite car l’offre Intermarché y perd singulièrement en attractivité. Prenez le rayon confitures du premier Intermarché venu et jaugez l’offre. Nettement moins attractif sans Bonne Maman. Certes les magasins compensent en surlinéarisant les MDD et les marques secondaires mais le compte n’y est pas.

Risque plus sournois peut-être pour Intermarché : l’image prix. C’est précisément en son nom qu’Intermarché assume le clash (pour ne pas avoir à répercuter des hausses jugées inconsidérées). Mais lorsque les magasins remplacent les produits Andros par des marques plus premium, le prix moyen de l’offre augmente. C’est le cas (ci-dessous) sur les bocaux de compote. La nature ayant horreur du vide, WeBio s’étale. Mais avec un prix facial deux fois supérieur. Ce qui en apparence renchérit l’offre. Donc pénalise l’image prix. CQFD.

Autant dire qu’eu égard aux dégats pour les deux parties, le conflit sera moins long qu’anticipé (à ceux qui pronostiquent l’année, je prends donc le pari inverse). Parce que la réalité économique s’impose toujours. Et plus rapidement que prévu.

7 commentaires

  1. Bonjour Monsieur Dauvers,

    même constat chez Monoprix qui pourtant pourrait facilement répercuter la hausse de prix d’achat Andros sur le prix de vente Monoprix et augmenter son CA.
    Il y donc quelque chose qui m’échappe car si j’ai choisi Monoprix plutôt que des discounters comme LIDL c’est justement pour avoir le plus grand choix de produits et y trouver notemment mes yaourts préférés Mamie Nova. Je n’ai rien contre les marques distributeurs et achète régulièrement des produits de marque Monorpix. Mais sur les yaourts, je ne trouve pas l’équivalent de la gamme Mamie Nova chez eux !
    Il sera intéressant d’observer dans les semaines qui viennent la variation de CA Monoprix sur les yaourts globalement par rapport aux semaines de premier trimestre 2022 où Mamie Nova était dispo pour voir si la stratégie de Monoprix est payante ou catastrophique. Aurez-vous des chiffres malgré la fumée qui entoure ces négos ?

    Merci pour votre article en tous cas.

  2. Je n’irai plus chez Intermarché, les crèmes Mamie Nova sont mes préférées ! Perte pour intermarché car j’y faisais la totalité de mes courses… gain pour super U !!!

  3. Pour ma part ne trouvant pas le goût des Andros sur des marques distributeur, j’ai donc fait le choix d’acheter mes compotes chez géant casino,se qui peut entraîner d’autres achats chez eux.

  4. Bonjour
    La qualité de la compote MDD Intermarché n’est vraiment pas au rendez-vous. Ces conflits sont insupportables pour les consommateurs qui sont des otages de ces guerres commerciales dépassées. Intermarché me déçoit profondément.

  5. Je ne sais pas si les produits sont remplacés par des “plus premium” En revanche que que mon epouse a pris certes français, mais franchement sans aucun intérêt.
    Sans gout , sans saveur, c’est pas de la compte c’est de la soupe.
    Beurk !!!

  6. Nos confitures préférées sont bonne maman. Introuvables donc en ce moment. Nous nous tournons donc, (hé oui, uniquement pour les confitures, mais nous sommes des grands consommateurs surtout les week end….) vers d’autres grandes surfaces, donc, actuellement je ne vais plus chez Intermarché où je faisais la totalité des courses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page