À la une

Parts de marché P7 : ça commence à piquer…

Puisque personne ne s’en est occupé, je m’en charge 😉 Voici donc les résultats détaillés de la P7 kantar, publiés hier en fin de journée. On connaissait déjà les “winners” (via mon fil Twitter @Dauvers70) : Carrefour et Lidl, avec + 0,2 pt chacun. Voici donc les… autres. Et, pour le coup, ça commencer à piquer pour certains.

Dans un contexte marqué par une augmentation des dépenses de 5 % sur la période selon Kantar, le niveau à atteindre pour “simplement” maintenir sa part de marché était donc déjà très élevé ! Et deux groupes n’y sont pas parvenus : Auchan et Intermarché (– 0,2 pt chacun). Pour Intermarché, c’est la 9e période de rang sans croissance (dont 7 baisses). Autant dire une éternité. Certes, sur deux ans, l’emprise de l’enseigne demeure en croissance : + 0,4 pt. Mais attention, un capital se dilapide rapidement quand on n’y prête pas (assez) garde… Le résultat de la prochaine période sera à cet égard bigrement intéressant : si les clients Intermarché ont remarqué la franche hausse de prix (intervenue avec le cadencier de juillet), alors le risque est une baisse du nombre d’articles par panier (donc un effet boomerang) ; si ça passe crème, l’effet (positif) de la hausse de prix sera mécanique sur le panier. J’avoue être pressé d’être à début septembre…

Autre enseigne dans le dur : Auchan. Après deux périodes de rebond (et encore avant trois périodes stables), c’est une alerte pour Auchan. Symboliquement (c’est aussi pour ça que ça pique), c’est la première fois que la part de marché est annoncée sous les 6 %. On connaît pourtant la recette : taper plus fort en promo (la part de voix n’est rien si les offres manquent d’intérêt) et serrer le jeu en PENSER-CLIENT sur le carrelage. Améliorer le niveau d’exécution permet déjà d’éviter de perdre des intentions d’achat (à défaut de gagner des clients). Pour visiter beaucoup de magasins (dont évidemment de nombreux Auchan), on n’y est pas encore. Hélas.

Enfin, le “cas” Aldi. En hausse de 0,1 % sur la période. Donc, en théorie, à placer dans le cas des “winners”. Reste que le (très) modeste rythme de progression de l’enseigne, alors qu’elle devrait profiter à plein de la reprise de Leader Price, confirme les infos publiées ce printemps via notre veille VIGIE GRANDE CONSO. Y’a bien un truc qui coince ! Kantar pointe deux indicateurs sur lesquels Aldi recule : la côte d’amour et l’image-prix. Pas des sujets neutres…

4 commentaires

  1. Pour Auchan, j’ai lu qu’ils allaient recruter massivement pour travailler la data clients. Certes, mais pour remplir les rayons, on recrute quand ?
    Sachant qu’en masse salariale, un directeur vaut quelques employés, et bien voilà, la solution est toute trouvée !

  2. Carrefour +0.2? La chaîne proxi oui mais pas pour le reste du gros de Carrefour… et cela ne représente que 3.3% de pdm. bof

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page